• 325
    observations

  • 101
    communes

  • 11
    sources

  • Première observation
    1993

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Argentan - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Bais - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Couptrain - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Écouves - Essay - Évron - Fresnay-sur-Sarthe - Gandelain - Hauterive - Héloup - Javron-les-Chapelles - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - La Roche-Mabile - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Mieuxcé - Mortrée - Moulins-le-Carbonnel - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Perrou - Rânes - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-du-Bailleul - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sougé-le-Ganelon - Tessé-Froulay - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Juhel - Villeneuve-en-Perseigne - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - Tela Botanica

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Herbacée vivace vert-glauque de 15 à 80 cm. La Chélidoine, ou Herbe-aux-verrues est une plante de la famille des Papavéracées, comme beaucoup des espèces de cette famille, elle produit un latex. Pour la Chélidoine ce latex est de couleur jaune, et est visible lorsqu’on coupe les feuilles ou les tiges. Elle est d’ailleurs reconnue pour ses vertus médicinales, notamment pour soigner les verrues. Les plantes se présentent en touffe et les tiges sont velues. Les feuilles sont segmentées en 5-7 portions ovales, incisées ou lobées, et glauques sur la face inférieure. Les fleurs présentent 4 sépales jaune-vert et de 4 fins pétales jaune d’or, séparés dès la base. La capsule, est subcylindrique et bosselée, et présente 2 valves, se séparant à maturité du bas vers le haut. Elle n’est pas cloisonnée, et ne présente donc qu’une seule loge. Ses fleurs sont hermaphrodites et pollinisées par les insectes. La reproduction peut également se faire par autofécondation. Les graines de la capsule sont dispersées par les fourmis.

Détermination :
Simple. Pas de confusion possible.

Biologie-ethologie :
Observable toute l’année. Floraison de mars à juillet.

Biogéographique et écologie :
Espèce rudérale des décombres et pieds de murs, on peut également rencontrer la Chélidoine en bord de cours d’eau. Cette espèce est présente dans presque toutes les régions du monde (subcosmopolite).

D’après :
Tison, J.-M., Jauzein, P. & Michaud, H. 2014. Flore de la France méditerranéenne continentale. Naturalia Publications, 2078 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Chelidonium haematodes Moench, 1794
Chelidonium majus var. fumariifolia DC., 1817
Chelidonium ruderale Salisb., 1796
Chelidonium umbelliferum Stokes, 1812
Chelidonium vulgare P.Renault, 1804

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.