Citron (Le)

Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Pieridae Sous-Famille : Coliadinae Genre : Gonepteryx

  • 807
    observations

  • 104
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1971

  • Dernière observation
    2022

Alençon - Ancinnes - Argentan - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Écouves - Essay - Francheville - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - La Roche-Mabile - Larré - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortrée - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Rives d'Andaine - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Brice - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Saint-Fraimbault - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Tanville - Tessé-Froulay - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Mayenne - Bas-Maine - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : Longueur de l'aile antérieure : 25-40 mm.

Diagnose :
Le dessus des ailes du mâle est jaune vif. Le dessous est plus clair avec un point brun rougeâtre situé dans la région discoïdale. La femelle est blanc-verdâtre. L'aile antérieure est falciforme alors que l'aile postérieure se termine par une pointe dans la partie médiane

Détermination :
Dans les trois-quart nord de la France, l'adulte est simple à reconnaître. Dans le sud, la détermination des femelles demande un examen précis.

Espèces proches :
Les femelles sont proches de celles du Citron de Provence. Elles sont caractérisées par la présence d'une strie jaune-orangé sur le dessous des ailes antérieures.

Période d’observation : De février à novembre (adultes).

Biologie-éthologie :
Cette espèce a une génération par an. Au printemps, les adultes sortent de leur site d'hivernage (arbustes, fourrés à feuillage persistant). Après l'accouplement, la femelle ponds ces œufs isolément près des bourgeons éclatés de la plante hôte ou sous les jeunes feuilles. La chenille se nourrit de bourdaine et de nerpruns. La chrysalide est accrochée sur un rameau ou une feuille. La nouvelle génération apparaît au début de l'été. Les adultes sont floricoles et visitent un grand nombre de fleurs avant d'hiverner.

Biogéographique et écologie :
La répartition de l'espèce couvre l'ensemble de l'Eurasie tempérée, l'Afrique du Nord et l'Asie Mineure. C'est une espèce commune notamment dans les zones humides et les milieux bocagers et forestiers riches en zones de lisières arbustives. Les adultes ont une forte capacité de dispersion. Ils sont observés jusqu'à 2 200 m d'altitude.

D'après :
Essayan, R., Jugan, D., Mora, F. & Ruffoni, A. 2013. Atlas des papillons de jour de Bourgogne et de Franche-Comté (Rhopalocères et Zygènes). Revue Scientifique Bourgogne-Nature, Hors-Série (13) : 1-494.
Chinery, M. & Leraut, P. 1998. Photo-guide des Papillons d'Europe. Les photo-guides du naturaliste. Delachaux et Niestlé, 679 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
F3 : Fourrés tempérés et méditerranéo-montagnards

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Colias rhamni (Linnaeus, 1758)
Gonepteryx rhamni rhamni (Linnaeus, 1758)
Gonepteryx rhamni transiens Verity, 1913
Papilio rhamni Linnaeus, 1758
Rhodocera rhamni (Linnaeus, 1758)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.