Corneille noire

Corvus corone Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Corvidae Genre : Corvus

  • 886
    observations

  • 103
    communes

  • 16
    sources

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Argentan - Assé-le-Boisne - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Barenton - Beauvain - Boischampré - Boulay-les-Ifs - Bourg-le-Roi - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Cuissai - Domfront en Poiraie - Écouves - Essay - Gandelain - Gesvres - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Pallu - Lassay-les-Châteaux - Le Cercueil - Le Grez - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Aulneaux - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Vendin - Pacé - Passais Villages - Perrou - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-en-Pail - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Sougé-le-Ganelon - Tessé-Froulay - Villaines-la-Carelle - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail - Vimartin-sur-Orthe - Vivoin

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - Eole Champagne Conlinoise - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - Mayenne Nature Environnement (MNE) - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - Noé (association de défense de l'environnement) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN) - Vigie Nature

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Longueur 53 cm ; Envergure jusqu’à 100 cm. L’espèce est entièrement noire, sans différences entre les mâles et les femelles, ni entre les adultes et les juvéniles. Son plumage est brillant. Le bec est trapu et effilé. L’espèce s’hybride parfois avec la Corneille mantelée ; dans ce cas, les parties supérieures et inférieures ont une coloration grise plus ou moins unie et étendue.

Facilité d'indentification :
Moyennement difficile.

Confusions possibles :
Confusions possibles en vol avec d’autres corvidés au plumage entièrement noir comme le Grand corbeau, le Corbeau freux et le Choucas des tours.

Répartition générale :
La Corneille noire occupe deux zones distinctes, l’Europe de l’ouest et l’est du Paléarctique.

Habitat et biologie :
Espèce présente dans les milieux ouverts et semi-ouverts comme les campagnes arborées, les vergers, les parcs et jardins urbains, et les lisières forestières. La Corneille noire construit son nid avec des branches et brindilles dans une fourche de branches d’arbre ou arbuste, parfois sur des pylônes ou en milieu rupestre. D’anciens nids peuvent être réutilisés et la construction de nouveaux nids par le couple débute en février. Les 4 à 5 œufs sont pondus entre la fin mars et début mai. La Corneille noire a un régime alimentaire très varié et consomme graines, fruits, arthropodes, mollusques ainsi que des petits vertébrés (mammifères, reptiles, amphibiens, etc.). Quand l’occasion se présente elle s’alimente aussi de cadavres, notamment sur les routes et de divers déchets, en particulier dans les zones urbaines. Peu de mouvements de population sont observés chez cette espèce très sédentaire.

Source : fiche descriptive, INPN
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G2 : Forêts de feuillus sempervirents
G3 : Forêts de conifères
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
G5 : Alignements d'arbres, petits bois anthropiques, boisements récemment abattus, stades initiaux de boisements et taillis
X10 : Bocages
X11 : Grands parcs

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.