• 406
    observations

  • 87
    communes

  • 14
    sources

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ancinnes - Argentan - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Barenton - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Champfrémont - Champsecret - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Domfront en Poiraie - Écouves - Essay - Évron - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Chapelle-près-Sées - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Pallu - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Cercueil - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Les Aulneaux - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Ménil-Erreux - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Vendin - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-en-Pail - Sainte-Marie-du-Bois - Saint-Fraimbault - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sougé-le-Ganelon - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - Direction interdépartementale des routes Ouest (DIR Ouest) - Eole Champagne Conlinoise - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - Mayenne Nature Environnement (MNE) - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Longueur 50 cm ; Envergure jusqu’à 61 cm. Oiseau caractérisé par son plumage noir et blanc avec des reflets métalliques violets et verts. Le corps est prolongé par une longue queue mesurant environ la moitié de la longueur du corps.

Facilité d'indentification :
Simple.

Confusions possibles :
Aucune espèce ressemblante.

Répartition générale :
Espèce largement répandue dans le paléarctique. Elle est présente de l’Europe de l’ouest jusqu’au Kamtchatka et en Afrique du nord.

Habitat et biologie :
Espèce présente dans les milieux ouverts et semi-ouverts comme les campagnes arborées, vergers, parcs urbains, jardins et les lisières forestières. La Pie bavarde construit son nid avec des branches et brindilles dans une fourche de branches d’arbre ou arbuste. Les deux sexes participent à la construction du nid qui commence généralement au mois de mars parfois dès décembre et cela durant 1 semaine à plus d’un mois. L’unique ponte de l’année à lieu ensuite durant le mois d’avril. Elle peut être remplacée deux fois si elle vient à être détruite. Cette dernière compte 3 à 7 œufs. Les nichées sont parfois parasitées par le Coucou gris et le Coucou geai. Les couples nichent isolement mais parfois en petites colonies lâches. En dehors de la période de reproduction, les oiseaux se rassemblent en groupes de quelques individus. C’est une espèce omnivore qui s’alimente d’arthropodes, de graines, de fruits, d’œufs, de micro mammifères et toutes sortes de déchets selon le contexte. Chez cette espèce sédentaire les mouvements de populations sont très réduits. Les populations rurales sont en forte décroissance au profit des populations urbaines et péri-urbaines qui progressent.

Source : fiche descriptive, INPN
FA : Haies
FB : Plantations d'arbustes
G : Boisements, forêts et autres habitats boisés
X10 : Bocages
X11 : Grands parcs

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Corvus pica Linnaeus, 1758
Pica pica galliae Kleinschmidt, 1917
Pica pica melanotos Brehm, 1857
Pica pica pica (Linnaeus, 1758)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.