• 818
    observations

  • 114
    communes

  • 23
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Argentan - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Barenton - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Cuissai - Domfront en Poiraie - Écouves - Essay - Évron - Francheville - Gesvres - Hauterive - Héloup - Javron-les-Chapelles - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Roche-Mabile - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Grez - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Les Aulneaux - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mantilly - Marchemaisons - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortrée - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Ravigny - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Brice - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-en-Pail - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Saint-Fraimbault - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-de-Sillé - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Sougé-le-Ganelon - Tanville - Villaines-la-Carelle - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Biotope - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Direction interdépartementale des routes Ouest (DIR Ouest) - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - HESNARD Olivier - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - MAZURIER Marc - Mayenne Nature Environnement (MNE) - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - Noé (association de défense de l'environnement) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN) - Vigie Nature

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Longueur 55 cm ; Envergure jusqu’à 1,30 m. La Buse variable est un rapace diurne de taille moyenne dont la coloration et les dessins du plumage sont très variés d’un individu à l’autre : certains sont largement bruns et d’autres quasi totalement blancs. Ses ailes larges et sa queue courte arrondie à rayures fines peu visibles sont caractéristiques.

Facilité d'indentification :
Moyennement difficile

Confusions possibles :
Confusions possibles avec les rapaces de taille moyenne et en particulier la Bondrée apivore. Cette dernière se reconnait aux barres sombres marquées sur la queue, et à l’épaisseur plus importante des ailes et n’est présente en France que de mai à septembre.

Répartition générale :
Pendant la période de reproduction, la Buse variable est présente dans une large partie du Paléarctique occidental et jusqu’en Mongolie. En hiver, elle gagne le pourtour de la Méditerranée, l’Afrique subsaharienne et l’Inde.

Habitat et biologie :
La Buse variable fréquente les milieux boisés de tous types pour nicher. Elle chasse principalement de petits mammifères mais consomme également des oiseaux, des reptiles, des amphibiens qu’elle guette généralement à l’affut dans des milieux ouverts et semi-ouverts. L’espèce est très fidèle à son territoire. Les parades ont lieu dès le mois de février. Le couple enchaine alors des ascensions et des piqués. Le nid de branches est construit dans un arbre de haut jet.. La femelle y pond 3 ou 4 œufs. Le mâle nourrit la femelle pendant l’incubation et la remplace lorsqu’elle s’absente. En hiver, les nicheurs les plus septentrionaux migrent vers le sud. En Europe de l’ouest l’espèce est en majorité sédentaire

Source : fiche descriptive, INPN
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G2 : Forêts de feuillus sempervirents
G3 : Forêts de conifères
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
G5 : Alignements d'arbres, petits bois anthropiques, boisements récemment abattus, stades initiaux de boisements et taillis
X10 : Bocages

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Falco buteo Linnaeus, 1758
Falco vulgaris

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.