Séneçon commun

Senecio vulgaris L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Asterales Famille : Asteraceae Sous-Famille : Asteroideae Tribu : Senecioneae Genre : Senecio

  • 368
    observations

  • 111
    communes

  • 12
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ancinnes - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Bais - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Cuissai - Domfront en Poiraie - Écouves - Essay - Évron - Fresnay-sur-Sarthe - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Chapelle-près-Sées - La Coulonche - La Ferrière-Béchet - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - La Roche-Mabile - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortain-Bocage - Mortrée - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Tanville - Tessé-Froulay - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Villaines-la-Juhel - Villepail - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - SPIROUX Philipe - Tela Botanica - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Plante annuelle de taille comprise entre 5 et 60 cm possédant une ou plusieurs tiges flexueuses, dressées et rameuses. Les feuilles sont irrégulièrement pennatilobées ou pennatipartites à segments obtus, les inférieures atténuées en pétiole, les caulinaires sessiles, embrassantes et auriculées. Les jeunes feuilles sont aranéeuses sur la face supérieure ou sur les 2 faces (parfois de manière très éparse) sauf aux marges. Les capitules cylindriques, de petite taille, sont portés par des pédoncules non glanduleux, généralement tomenteux-blanchâtres avant l’épanouissement. Ils sont groupés en corymbes lâches. A la base des capitules, 8 à 10 bractées triangulaires à pointes noires forment un involucre. Les capitules contiennent des fleurs jaunes toutes tubulées.

Facilité d'indentification :
Moyennement difficile.

Confusions possibles :
Confusions possibles avec S. lividus, qui se reconnait à ses pédoncules glanduleux, jamais tomenteux-blanchâtres, à la couleur générale plus terne et à la présence de fleurs ligulées, dans les capitules.

Répartition générale :
Espèce présente dans presque toutes les régions tempérées du globe.

Habitat et biologie :
Ce séneçon qui fleurit toute l’année est très commun. Il se développe dans les champs, les zones incultes, les vieux murs, les vergers, les jardins, les talus, les terrains vagues et peut également se rencontrer sur les dunes. On le retrouve aussi bien sur substrat acide que calcaire du niveau de la mer jusqu’à 2000 m d’altitude.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.