• 135
    observations

  • 58
    communes

  • 9
    sources

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - Fédération de pêche de l'Orne - Habitants-bénévoles - Office Français de la Biodiversité (OFB) - PNR Normandie-Maine - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN) - energie TEAM SARL

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Description :
L'écrevisse signal est de couleur sombre. Elle peut atteindre 18 cm de longueur totale (pointe du rostre-extrémité du telson). Sa carapace est lisse et présente des épines et des tubercules sur la crête post-orbitale. Ses pinces sont massives ; elles ont dorsalement une tache bleu clair très visible à la commissure du doigt fixe et du doigt mobile ; leur face ventrale est rouge.

Détermination et espèces proches :
L'identification de l'espèce est relativement simple ; une confusion est toutefois possible avec l'écrevisse à pattes rouges ; cette dernière n'a pas de tache blanche sur le dessus des pinces.

Période d’observation :
Les adultes de cette espèce s'observent toute l'année.

Biologie-éthologie :
L’adulte se nourrit principalement de végétaux ; les jeunes préfèrent la nourriture animale comme les petits crustacés, les larves d’insectes, les vers, les mollusques (moule zébrée) et autres macro-invertébrés.
La ponte (100 à 500 œufs) a lieu en octobre ou en novembre et l’éclosion s'observe en avril- mai. Les jeunes atteignent une taille de 4 cm en 3 mois ; ils muent onze fois pendant leur première année. Les mâles sont adultes à 2 ans et les femelles un peu plus tard. La longévité est de 10 à 20 ans. Cette espèce résiste assez bien à la peste de l’écrevisse (l’aphanomycose) mais elle en est un porteur sain et de ce fait elle est un vecteur de cette maladie.

Écologie et distribution :
L'espèce vit jusqu'à -20 m de profondeur dans des eaux de bonne qualité des lacs et des cours d'eau. Originaire de la côte ouest d’Amérique du Nord (Canada et États Unis), elle a été introduite volontairement un peu partout en Europe à partir de 1959. Elle a également été introduite au Japon.

Interactions avec les activités humaines :
Cette écrevisse est utilisée par l'Homme pour sa consommation partout où elle est présente. Elle fait l'objet de diverses réglementations (pêche, déversement, élevage, transport).

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.