Ivraie vivace

Lolium perenne L., 1753

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Genre : Lolium

  • 635
    observations

  • 129
    communes

  • 11
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ancinnes - Argentan - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Bais - Barenton - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Douillet - Écouves - Essay - Évron - Francheville - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Javron-les-Chapelles - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Grez - Le Housseau-Brétignolles - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortain-Bocage - Mortrée - Moulins-le-Carbonnel - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Neuilly-le-Vendin - Pacé - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Ravigny - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Brice - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-en-Pail - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Fraimbault - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Georges-le-Gaultier - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Gilles-des-Marais - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-de-Sillé - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Tanville - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Juhel - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - SPIROUX Philipe - Tela Botanica - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
L’Ivraie vivace ou Ray-grass est une espèce de la famille des Poacées (anciennement appelée Graminées), herbacée, vivace, à racines fibreuses, à tiges pouvant atteindre 60 cm de hauteur, disposées en touffes plus ou moins denses. Les feuilles sont alternes, au départ pliées, puis planes, étroites et linéaires. Les fleurs sont disposées en un épi d’épillets comprimés, disposés de façon alterne, dont la hauteur peut atteindre 15 cm. Chaque épillet comporte entre trois et dix fleurs à deux glumelles et l’ensemble est entouré par une seule glume (sauf pour l’épillet terminal, qui présente deux glumes). Les fleurs, en elles-mêmes, ne possèdent ni sépales ni pétales, ont trois étamines à long filet et deux styles blanchâtres plumeux. La floraison se déroule de la fin du printemps au début de l’automne. Le fruit est un akène de type particulier, appelé par le terme de caryopse.

Détermination :
L’Ivraie vivace est délicate à déterminer, compte tenu qu’il existe de nombreuses espèces morphologiquement très proches. Une grande expérience est nécessaire pour éviter des confusions.

Biogéographique et écologie :
En France métropolitaine, cette espèce est commune dans toutes les régions. Elle se rencontre dans les milieux rudéraux, les friches, les bords de chemins, ainsi que les pelouses, prairies et pâtures.

D'après :
Coste, H. 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Paul-Klincksieck, Paris. Réédité en trois tomes en 1998. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.

Source : fiche descriptive, INPN
E1.E : Pelouses xériques piétinées à espèces annuelles
E2.1 : Pâturages permanents mésotrophes et prairies de post-pâturage
E3.4131 : Prairies atlantiques à Canche cespiteuse
E3.41B : Prairies à Joncs et à Crételle

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Lolium annuum Gilib., 1792
Lolium brasilianum Nees, 1829
Lolium cristatum Pers., 1805
Lolium glumosum Planellas, 1852
Lolium gmelinii Honck., 1782
Lolium grossum C.Lawson, 1836
Lolium halleri C.C.Gmel., 1805
Lolium marschallii Steven, 1857
Lolium multiflorum var. submuticum Mutel, 1837
Lolium perenne subsp. compositum Arcang., 1882
Lolium perenne subsp. cristatum (Pers.) K.Richt., 1890
Lolium perenne L. subsp. perenne
Lolium perenne subsp. ramosum Arcang., 1882
Lolium perenne subsp. tenue (L.) K.Richt., 1890
Lolium perenne subsp. tenue Dumort., 1824
Lolium perenne var. angustifolium Parn., 1842
Lolium perenne var. aristatum Coss. & Germ., 1861
Lolium perenne var. auriculatum Hack., 1877
Lolium perenne var. brasilianum (Nees) Kuntze, 1898
Lolium perenne var. compositum Gray, 1821
Lolium perenne var. compressum Sibth., 1794
Lolium perenne var. condensatum Schur, 1866
Lolium perenne var. confertum Spenn., 1825
Lolium perenne var. cristatum Pers., 1805
Lolium perenne var. furcatum Billot ex Godr., 1856
Lolium perenne var. geniculatum Hallier, 1863
Lolium perenne var. longiglume Grantzow, 1860
Lolium perenne var. monstrosum Sinclair, 1824
Lolium perenne var. orgyale Döll, 1857
Lolium perenne var. pacyanum Plues, 1867
Lolium perenne var. paniculatum Gray, 1821
Lolium perenne var. pauciflorum Asch. & Graebn., 1902
Lolium perenne L. var. perenne
Lolium perenne var. polyanthum Beck, 1890
Lolium perenne var. purpurascens Gray, 1821
Lolium perenne var. ramosum Sm., 1800
Lolium perenne var. russellianum Sinclair, 1824
Lolium perenne var. secundum Tinant, 1836
Lolium perenne var. sphaerostachuym Mast., 1863
Lolium perenne var. spicatum Schumach., 1801
Lolium perenne var. spurium Kirschl., 1857
Lolium perenne var. tenue (L.) Huds., 1778
Lolium perenne var. viviparum Gray, 1821
Lolium perenne var. withworthiensis Sinclair, 1824
Lolium pratense Dubois ex Delarbre, 1800
Lolium ramosum (Leers ex Pers.) P.Beauv., 1812
Lolium repens Honck., 1782
Lolium stoloniferum C.Lawson, 1836
Lolium tenue L., 1762
Lolium vulgare Host, 1801

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.