• 276
    observations

  • 90
    communes

  • 9
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Argentan - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Boischampré - Boitron - Bursard - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Écouves - Essay - Évron - Gandelain - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - Laleu - La Pallu - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortrée - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Pezé-le-Robert - Rives d'Andaine - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Gilles-des-Marais - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Tanville - Tessé-Froulay - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - Tela Botanica - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Fougère vivace géophyte, à tige principale peu compressible. Tiges souterraines donnant naissance successivement à deux types de tiges aériennes très différents : des tiges vernales fertiles et non chlorophylliennes mesurant de 10 à 30 cm de hauteur, dépourvues de verticilles et terminées par un épi ; des tiges estivales stériles entièrement vertes, rudes et profondément sillonnées, hautes de 15 à 70 cm, portant des verticilles de rameaux étagés et non ramifiés à 4 côtes longitudinales. Le premier article de chaque rameau est nettement plus long que la gaine correspondante de la tige. Les gaines, dépourvues d’anneau noir à la base, portent 6 à 20 dents lancéolées aigues entièrement sombres ou munies d’une bordure blanche étroite n’atteignant pas le sommet.

Facilité d'indentification :
Moyennement difficile.

Confusions possibles :
Les spécimens d’ombre possédant des rameaux plus longs et ramifiés peuvent être confondus avec E. sylvaticum, mais les gaines de cette espèce ne comportent que de 3 à 6 dents.

Répartition générale :
Espèce répandue dans les régions tempérées et froides de l’hémisphère Nord (Amérique du nord, Europe, Asie jusqu’au Japon) jusqu’au Groenland. Elle est plus disséminée en Méditerranée.

Habitat et biologie :
Berges de cours d’eau, prairies humides, marais, sous-bois de ripisylves ou dépressions d’arrières-dunes, depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 m d’altitude, sur substrats siliceux ou calcaires, humides ou secs, ouverts ou semi-fermés. Fréquente dans les sites anthropisés : cultures, terrains remaniés et talus en bordure de champs, de chemins et d’infrastructures linéaires.

D'après :
Prelli, R. & Boudrie, M. 2001. Les Fougères et plantes alliées de France et d’Europe occidentale. Belin. 432 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
E2.22 : Prairies de fauche planitiaires subatlantiques

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Allostelites arvense (L.) Börner, 1912
Equisetum arcticum Rupr., 1845
Equisetum arvense subsp. alpestre (Wahlenb.) Arcang., 1882
Equisetum arvense subsp. riparium (Fr.) Nyman, 1884
Equisetum arvense var. alpestre Wahlenb., 1812
Equisetum arvense var. boreale (Bong.) Rupr., 1832
Equisetum arvense var. campestre (Schultz) Milde
Equisetum arvense var. duffortianum Hy, 1898
Equisetum arvense var. irriguum Milde, 1851
Equisetum arvense var. nemorosum A.Br., 1859
Equisetum arvense var. riparium (Fr.) Milde
Equisetum arvense var. serotinum G.Mey., 1836
Equisetum boreale Bong., 1831
Equisetum calderi B.Boivin, 1960
Equisetum campestre Schultz, 1819
Equisetum riparium Fr., 1843
Presla arvensis (L.) Dulac, 1867

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.