• 625
    observations

  • 110
    communes

  • 12
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ancinnes - Argentan - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Bagnoles de l'Orne Normandie - Barenton - Beauvain - Boischampré - Boulay-les-Ifs - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Domfront en Poiraie - Dompierre - Écouves - Essay - Francheville - Fresnay-sur-Sarthe - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Javron-les-Chapelles - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - La Pallu - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Grez - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Louzes - Magny-le-Désert - Mantilly - Marchemaisons - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortain-Bocage - Mortrée - Moulins-le-Carbonnel - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Pacé - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Ravigny - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Cyr-du-Bailleul - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Rémy-de-Sillé - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Tanville - Tessé-Froulay - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Villaines-la-Juhel - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail - Vimartin-sur-Orthe - Vivoin

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Bureaux d'études & consultants - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - MAZURIER Marc - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - Tela Botanica

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Arbre caducifolié de 20-25 m de hauteur, il présente un tronc droit recouvert d’une écorce blanche caractéristique d’abord lisse, se détachant en lanières horizontales, puis devenant noirâtre, épaisse et irrégulièrement crevassée à la base du tronc. Le houppier est peu dense, à rameaux fins, dressés puis retombants, les juvéniles couverts de verrues grisâtres. Les feuilles alternes glabres sont longuement pétiolées. Elles présentent un limbe rigide grossièrement triangulaire à losangique, généralement acuminé, à bord orné d’une double dentition grossière. Les chatons mâles terminaux sessiles, sont pendants et atteignent 10 cm de long à maturité. Les chatons femelles subterminaux sont dressés et beaucoup plus courts (3 cm de longueur). Les cônes pendants à maturité. Ils contiennent des akènes pourvus d’ailes plus larges et nettement plus longues que le corps.

Facilité d'indentification :
Moyennement difficile.

Confusions possibles :
Confusions possibles avec Betula pubescens Ehrh. dont les feuilles sont poilues à la face inférieure (au moins aux aisselles des nervures pour les jeunes feuilles) et présentent un contour généralement plus arrondi, moins acuminé, souvent subcordé.

Répartition générale :
Espèce à distribution eurasiatique surtout présente dans les régions tempérées notamment en Europe centrale et en Asie tempérée.

Habitat et biologie :
Espèce pionnière, héliophile, frugale, s’adaptant à tous les substrats, mais préférant les stations à bilan hydrique favorable. Elle colonise les landes et les tourbières, et s’installe dans les bois clairs, les forêts ripicoles et les forêts montagnardes jusqu’à 2000 m d’attitude.

Source : fiche descriptive, INPN
G1.12 : Forêts galeries riveraines boréo-alpines
G1.7B5 : Chênaies à Quercus pyrenaica françaises
G1.81 : Bois atlantiques de Quercus robur et Betula
G1.861 : Chênaies acidophiles pyrénéennes
G1.91 : Boulaies des terrains non marécageux
G1.A15 : Chênaies - Charmaies faméniennes
G3.421 : Pinèdes à Pin sylvestre subcontinentales

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Betula aetnensis Raf., 1814
Betula alba auct. non L., 1753
Betula alba subsp. verrucosa (Ehrh.) Čelak., 1871
Betula alba var. pendula (Roth) Cariot & St.-Lag., 1889
Betula gummifera Bertol., 1855
Betula lobulata Kanitz, 1863
Betula oxycoviensis Besser, 1809
Betula verrucosa Ehrh., 1790

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.