Mouron rouge

Lysimachia arvensis (L.) U.Manns & Anderb., 2009

Classe : Equisetopsida Ordre : Ericales Famille : Primulaceae Sous-Famille : Myrsinoideae Genre : Lysimachia

  • 270
    observations

  • 100
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ancinnes - Argentan - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Bais - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bourg-le-Roi - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Cuissai - Domfront en Poiraie - Douillet - Écouves - Essay - Évron - Francheville - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Livet-en-Saosnois - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortrée - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Rânes - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Tanville - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Villaines-la-Juhel - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - SPIROUX Philipe - Tela Botanica - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Le Mouron rouge est une espèce de la famille des Primulacées, herbacée, annuelle, rampante, à tiges souvent très ramifiées. Ses feuilles sont opposées, sessiles, vert franc, ovales à elliptiques. Les fleurs sont disposées en grappes. Elles possèdent un calice à cinq sépales étroits et pointus, cinq pétales rouges (parfois bleus) soudés à leurs bases et cinq étamines. La floraison s’étale du milieu du printemps aux premières gelées. Les fruits sont des capsules dont l’ouverture s’effectue par un décalottage de la partie supérieure (des pyxides).

Détermination :
Le Mouron très facile à déterminer, cependant certains individus ayant des pétales de couleur bleue peuvent se rapporter en réalité au Mouron bleu (Lysimachia foemina (Mill.) U.Manns & Anderb., 2009), très proche, et souvent confondu avec les formes à fleurs bleues du Mouron rouge. Le Mouron bleu (Lysimachia foemina (Mill.) U.Manns & Anderb., 2009) se distingue du Mouron rouge par la couleur bleue de ses pétales et la présence de moins de trente fins poils glanduleux sur la marge des pétales.

Biogéographique et écologie :
En France métropolitaine, cette espèce est commune dans toutes les régions. Son habitat privilégié correspond aux terres nues des cultures et les sols découverts, souvent sablonneux ou à gravillons.

D'après :
Coste, H. 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Paul-Klincksieck, Paris. Réédité en trois tomes en 1998. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Anagallis arvensis L., 1753
Anagallis repens DC., 1815

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.