Lichen encroûtant jaune

Xanthoria parietina (L.) Th.Fr., 1860

Classe : Lecanoromycetes Ordre : Teloschistales Famille : Teloschistaceae Genre : Xanthoria

  • 23
    observations

  • 17
    communes

  • 7
    sources

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - LAGRANDIE Julien - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Variable, pouvant aller jusqu'à 15 cm de diamètre, formant parfois des colonies étendues.

Diagnose :

Thalle foliacé jaune-orangé pouvant être gris-bleuté lorsqu'il croît à l'ombre. Les lobes sont plats et appliqués au substrat, de largeur comprise entre 3 et 7 mm, leur marge pouvant être légèrement récurvée. Plus larges à l'apex, ils se recouvrent partiellement les-uns-les-autres et ont souvent un aspect drapé. Le centre de la rosette est parfois formé de petits thalles sub-squamuleux. La face inférieure est presque blanche et munie de rhizines simples et peu abondantes.
Les apothécies sont généralement nombreuses, leur diamètre peut atteindre 4 mm, le disque est de couleur orangée au centre et le rebord est jaune, il devient légèrement crénelé avec le temps. La surface du disque est d'abord concave puis devient presque plate à maturité.

Facilité d'identification : simple.

Espèces proches :
Se distingue de Xanthoria aureola (Ach.) Erichsen par les lobes du thalle plus larges (entre 1,5 et 3 mm pour X. aureola) et l'abondance d'apothécies ainsi que par son thalle plus fin.
Se distingue de Xanthoria calcicola (Hepp) Arnold par la couleur plus claire de son thalle (orange foncé pour X. calcicola), l’absence de verrues ressemblant à des isidies et l'abondance d'apothécies.

Répartition générale.
Cosmopolite, mais probablement introduit dans certaines parties du monde (ex : Australie).

Habitat et biologie.
Espèce très commune croissant sur tout type de support riche en nutriments : arbres (pas de restriction concernant l'espèce) en bordure de route ou de culture, tuiles, murets, sur roche calcaire ou siliceuse, panneaux de signalisation, fil de fer barbelé, etc.

Référence: Smith, C.W., Aptroot, A., Coppins, B.J., Fletcher, A., Gilbert, O.L., James, P.W. & Wolseley, P.A. 2009. The Lichens of Greta Britain and Ireland. The British Lichen Society. 1046 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
B3.11 : Lichens ou petites algues vertes sur roche du supralittoral et de la frange littorale

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.