• 266
    observations

  • 63
    communes

  • 8
    sources

  • Première observation
    2004

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Longueur 85-102 cm, envergure 140-170 cm, poids 960-1 680 g.

Elle habite les grandes zones humides de plaine, s’installant souvent dans les larges roselières épaisses et inaccessibles. Ses terrains de chasse comprennent les prairies humides ou sèches, marais, rizières, lacs et étangs.

La Grande Aigrette se nourrit surtout de poissons et d’insectes aquatiques lorsqu’elle peut pêcher, sinon de micromammifères et d’insectes terrestres. Elle peut s’attaquer également aux lézards, aux mollusques et aux jeunes oiseaux.

L’espèce chasse souvent seule ou en petits groupes éparpillés. Les rassemblements en période internuptiale comprennent parfois quelques dizaines d’individus. Le couple se forme au retour de printemps. Elle niche isolément ou en colonie. Après une période de vols d’observation autour de la colonie, les mâles commencent à défendre vigoureusement les sites de nid potentiels. Chacun construit de petites plates-formes qui servent de sites de parade. Les plumes scapulaires érectiles sont en évidence durant les parades.

Le nid est une pile de roseaux ou de branchettes garnie de matériaux plus fins, pouvant dépasser 1 m de diamètre. Il est construit dans une roselière inondée, dans un arbre ou un arbuste au-dessus de l’eau. Les nids arboricoles peuvent se toucher mais sont nettement espacés dans les roselières. La ponte unique de 3-5 œufs (extrêmes : 2-6) est déposée à partir d’avril. L’incubation dure 25-26 jours et les jeunes sont volants vers l’âge de 42 jours.

Source : fiche descriptive, INPN
C3 : Zones littorales des eaux de surface continentales

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Casmerodius albus (Linnaeus, 1758)
Egretta alba (Linnaeus, 1758)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.