• 536
    observations

  • 123
    communes

  • 18
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2024

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Argentan - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Bais - Beauvain - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Carrouges - Ceaucé - Chahains - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Écouves - Essay - Évron - Francheville - Fresnay-sur-Sarthe - Gandelain - Gesvres - Hauterive - Héloup - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Bellière - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Louzes - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Méhoudin - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortain-Bocage - Mortrée - Moulins-le-Carbonnel - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Perrou - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Rouperroux - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Fraimbault - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Pierre-des-Nids - Saint-Rémy-de-Sillé - Saint-Rémy-du-Val - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Tanville - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Carelle - Villaines-la-Juhel - Villeneuve-en-Perseigne - Villepail - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - CHOLET Joachim - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - JARDIN Rémi - LE GOÏC Matthieu - LE MARQUER Alain - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - SPIROUX Philipe - Tela Botanica - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN) - WINNICKI Ulysse

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Le Sureau noir est une espèce de la famille des Adoxacées (mais Caprifoliacées dans l'ancienne classification traditionnelle), de type arbustif, vivace, dont la hauteur peut aller jusqu’à 7 m, à tiges ligneuses remplies par une moelle de couleur blanchâtre. Ses feuilles sont opposées et composées de cinq à neuf folioles, de forme ovale et pointue, toujours en nombre impair. Les fleurs sont très odorantes et disposées en un large corymbe en forme de coupe. Elles possèdent un calice à cinq tout petits sépales, cinq pétales blancs soudés à leurs bases et cinq étamines à anthères jaunes. La floraison se déroule en fin de printemps et début d’été. Les fruits sont des baies globuleuses de couleur violacée à noire lorsqu’elles sont matures.

Détermination :
Le Sureau noir est facile à déterminer, néanmoins d’autres espèces de sureaux peuvent être rencontrées. Le Sureau rouge ou Sureau en grappes (Sambucus racemosa L.) se distingue par des tiges remplies par de la moelle jaunâtre et des fruits rouge orangé lorsqu’ils sont à maturité. En outre, cette espèce est plutôt montagnarde. Le Sureau Yèble ou Sureau Hièble (Sambucus ebulus L.), quant à lui, ne possède jamais de tiges ligneuses (elles sont annuelles et restent de couleur verte) et ses anthères sont rouge violacé. L’architecture des inflorescences des viornes (genre Viburnum) ressemble à celle du Sureau noir, cependant les viornes n’ont jamais de feuilles composées, mais des feuilles simples.

Biogéographique et écologie :
En France métropolitaine, cette espèce est commune dans toutes les régions. Son habitat privilégié correspond aux forêts, bosquets, lisières et orées.

D'après :
Coste, H. 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Paul-Klincksieck, Paris. Réédité en trois tomes en 1998. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.

Source : fiche descriptive, INPN
F3.111 : Fourrés à Prunellier et Ronces
F3.222 : Western Iberian sub-Mediterranean deciduous thickets
G1.11211 : Central Iberian Salix neotricha galleries
G1.21311 : Aulnaies-frênaies d'Europe centrale des rivières à débit lent
G1.2132 : Aulnaies-frênaies ouest-européennes à hautes herbes
G1.214 : Forêts galeries nord-ibériques à Alnus
G1.224 : Po Quercus - Fraxinus - Alnus forests
G1.312 : Forêts galeries provenço-languedociennes à Peupliers
G1.A22 : British Fraxinus - Acer campestre - Mercurialis perennis forests
G1.A46213 : Moesian ash-sycamore ravine forests
G3.A4 : Tall-herb western Picea taiga
G5.85 : Clairières à couvert arbustif

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Sambucus laciniata (L.) Mill., 1768
Sambucus nigra f. alba (Weston) Rehder, 1949
Sambucus nigra f. chlorocarpa (Hayne) Geerinck, 2001
Sambucus nigra 'Laciniata'
Sambucus nigra var. alba Weston, 1770
Sambucus nigra var. chlorocarpa Hayne, 1822
Sambucus nigra var. decussata Gillot, 1883
Sambucus nigra var. dimorphophylla Rouy, 1903
Sambucus nigra var. laciniata L., 1753
Sambucus nigra L., 1753 var. nigra
Sambucus nigra var. virescens Cariot & St.-Lag., 1889
Sambucus nigra var. viridis Weston, 1770
Sambucus nigra 'Viridis'
Sambucus virescens Desf., 1809
Sambucus vulgaris Lam., 1779 [nom. illeg. hom. et superfl.]
Sambucus vulgaris Neck., 1768 [nom. illeg. superfl.]

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.