• 416
    observations

  • 118
    communes

  • 11
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022

Aillières-Beauvoir - Alençon - Ambrières-les-Vallées - Ancinnes - Assé-le-Boisne - Athis-Val de Rouvre - Aunay-les-Bois - Avrilly - Bagnoles de l'Orne Normandie - Barenton - Boischampré - Boitron - Boulay-les-Ifs - Bursard - Ceaucé - Champfrémont - Champsecret - Colombiers - Coulonges-sur-Sarthe - Crissé - Cuissai - Domfront en Poiraie - Dompierre - Douillet - Écouves - Essay - Évron - Francheville - Gandelain - Ger - Hauterive - Héloup - Javron-les-Chapelles - Joué-du-Bois - Juvigny Val d'Andaine - La Chapelle-près-Sées - La Chaux - La Coulonche - La Ferrière-aux-Étangs - La Ferrière-Béchet - La Ferrière-Bochard - La Ferté Macé - Lalacelle - La Lande-de-Goult - Laleu - La Motte-Fouquet - La Pallu - Larré - Lassay-les-Châteaux - Le Bouillon - Le Cercueil - Le Champ-de-la-Pierre - Le Housseau-Brétignolles - Le Mêle-sur-Sarthe - Le Ménil-Broût - Le Ménil-Scelleur - Les Monts d'Andaine - Les Ventes-de-Bourse - Lignières-Orgères - Lonlay-l'Abbaye - L'Orée-d'Écouves - Magny-le-Désert - Mamers - Mantilly - Marchemaisons - Ménil-Erreux - Mieuxcé - Mont-Saint-Jean - Mortrée - Moulins-le-Carbonnel - Neauphe-sous-Essai - Neufchâtel-en-Saosnois - Neuilly-le-Bisson - Pacé - Passais Villages - Pezé-le-Robert - Pré-en-Pail-Saint-Samson - Rânes - Ravigny - Rennes-en-Grenouilles - Rives d'Andaine - Rouessé-Vassé - Saint-Aubin-d'Appenai - Saint-Bômer-les-Forges - Saint-Calais-du-Désert - Saint-Céneri-le-Gérei - Saint-Cyr-en-Pail - Saint-Denis-sur-Sarthon - Sainte-Marguerite-de-Carrouges - Sainte-Marie-du-Bois - Sainte-Marie-la-Robert - Saint-Georges-de-Rouelley - Saint-Gervais-du-Perron - Saint-Gilles-des-Marais - Saint-Julien-sur-Sarthe - Saint-Léger-sur-Sarthe - Saint-Léonard-des-Bois - Saint-Longis - Saint-Mars-d'Égrenne - Saint-Martin-des-Landes - Saint-Martin-l'Aiguillon - Saint-Nicolas-des-Bois - Saint-Ouen-le-Brisoult - Saint-Patrice-du-Désert - Saint-Paul-le-Gaultier - Saint-Rémy-de-Sillé - Saint-Roch-sur-Égrenne - Saint-Sauveur-de-Carrouges - Sées - Sillé-le-Guillaume - Sougé-le-Ganelon - Tanville - Tessé-Froulay - Thub?uf - Torchamp - Villaines-la-Juhel - Villeneuve-en-Perseigne - Vimartin-sur-Orthe

Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Biotope - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - Tela Botanica

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Herbacée glabre grimpante de 1 à 3 m. Le grand Liseron est une plante grimpante ou rampante de la famille des Convolvulacées, à tige volubile peu charnue. Ses grandes fleurs, en racèmes simples, présentent des pétales soudés en entonnoir (caractéristique du genre Convolvulus), de couleur blanche à bandes longitudinales roses. Les feuilles vert clair, en cœur ou lancéolés sont entières et plus ou moins hastées. Leurs limbes mesurent 3 à 12 cm de long, et sont plus longs que larges. Le fruit est une capsule. Ses fleurs sont hermaphrodites. La pollinisation est assurée par les insectes. Les capsules tombent par gravité.

Détermination :
Simple.

Espèces proches :
On distingue plusieurs sous espèces, dont la systématique reste complexe et les différenciations non aisées.

Biologie-ethologie :
Floraison de mai à septembre.

Biogéographique et écologie :
Espèce de mégaphorbiaies planitiaire et collinéenne eutrophiles (roselières, haies, friches et prairies humides). Cette espèce est assez cosmopolite, mais présente principalement sur les continents européen et asiatique.

D’après :
Tison, J.-M., Jauzein, P. & Michaud, H. 2014. Flore de la France méditerranéenne continentale. Naturalia Publications, 2078 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
G1.2132 : Aulnaies-frênaies ouest-européennes à hautes herbes
G1.411 : Aulnaies marécageuses méso-eutrophes

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Calystegia sepium (L.) R.Br., 1810
Calystegia sepium subsp. baltica Rothm., 1963
Calystegia sepium subsp. roseata Brummitt, 1967
Calystegia sepium (L.) R.Br., 1810 subsp. sepium
Calystegia sepium var. maritima (Gouan) Choisy, 1845
Convolvulus laetus Salisb., 1796
Convolvulus major Bubani, 1897
Convolvulus maritimus Gouan, 1764
Convolvulus repens L., 1753
Convolvulus sagittatus Dulac, 1867
Convolvulus sepium L., 1753 subsp. sepium
Convolvulus sepium var. maritimus (Gouan) Loret & Barrandon, 1876
Volvulus sepium (L.) Junger, 1890

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.