• 77
    observations

  • 38
    communes

  • 11
    sources

  • Première observation
    1983

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 15,5 à 16 cm. Poids : 24 g.

Diagnose :
Le mâle adulte a la poitrine et les épaules roux orangé. Le haut du dos et les côtés de la tête et du cou sont d’un noir brillant grisâtre en hiver, voilé par des bordures roussâtres. Le bas du dos et le croupion sont blancs. La femelle est plus terne. L’orangé est plus pâle et les côtés de la tête sont plus gris.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
L’espèce la plus proche est le Pinson des arbres Fringilla coelebs qui s’en distingue par une tête gris bleuté, la poitrine lie de vin, et, au vol, le croupion vert-jaunâtre et non blanc. Les femelles ont la poitrine brun clair et non orangée.

Période d’observation :
Fin septembre à mi-avril.

Biologie-éthologie :
Pour former leurs dortoirs, parfois constitués d’immenses effectifs, les Pinsons du Nord recherchent un boisement abrité du vent, souvent dans une dépression.

Biogéographie et écologie :
Le Pinson du Nord se reproduit de la Scandinavie au Kamtchatka, dans leur partie boréale. Il n’est présent en France qu’en hiver, période durant laquelle il fréquente principalement deux types de milieux : les hêtraies dans lesquelles il s’alimente de faînes et les zones agricoles où il recherche particulièrement les chaumes riches en graines (maïs dans le Sud-Ouest). Il ne dédaigne toutefois pas les forêts résineuses ainsi que les secteurs plantés d’arbustes à baies. Il recherche également volontiers les mangeoires particulièrement lorsque les chutes de neige l’empêchent de trouver sa nourriture au sol.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.