• 182
    observations

  • 48
    communes

  • 16
    sources

  • Première observation
    1983

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Eole Champagne Conlinoise - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - HESNARD Olivier - Habitants-bénévoles - Office Français de la Biodiversité (OFB) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 25 à 26,5 cm. Poids : 76 à 128 g.

Diagnose :
La Grive litorne se reconnait à sa tête et son croupion gris bleuté, son dos brun-roux et sa queue noirâtre.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
La taille peut compléter la liste des critères distinctifs relativement aux autres grives : la litorne se situe entre la draine (5 à 10% plus grande) et la mauvis (25% plus petite). La forme des taches sur la poitrine est aussi utile à l'identification : taches rondes sur fond clair chez la draine, plastron orangé orné de grivelures noires chez la litorne.

Période d’observation :
L'espèce est présente en automne et en hiver (avec des attardés jusqu'en avril-mai), sauf dans les régions où elle se reproduit où on peut alors l'observer toute l'année.

Biologie-éthologie :
Le régime alimentaire de la Grive litorne est très varié puisqu’il concerne aussi bien des fruits sauvages ou cultivés que de nombreux invertébrés (annélides, myriapodes, gastéropodes, arachnides, insectes, etc.).

Biogéographie et écologie :
Oiseau de la taïga, la Grive litorne se reproduit dans une grande partie de l'Eurasie, depuis le centre et le nord de l'Europe jusqu'en Sibérie centrale.
Elle niche dans les bois de conifères et les bois mixtes avec des clairières.

Source : fiche descriptive, INPN
C3 : Zones littorales des eaux de surface continentales
D : Tourbières hautes et bas-marais
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G3 : Forêts de conifères
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
X10 : Bocages
X11 : Grands parcs

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.