• 259
    observations

  • 84
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1905

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Base pour l'inventaire des observations subaquatiques (BioObs) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - Institut national de l'information géographique et forestière (IGN) - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - Tela Botanica

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Diagnose :
Le Troëne est une espèce de la famille des Oléacées, de type arbustif, vivace, dont la hauteur peut aller jusqu’à 3 à 4 m. Ses feuilles sont persistantes, opposées, vert foncé, coriaces, ovales elliptiques. Les fleurs sont disposées en panicules. Elles possèdent un calice à quatre tout petits sépales caducs, quatre pétales blancs soudés à leurs bases et quatre étamines. La floraison est printanière. Les fruits sont des baies globuleuses de couleur violacée à noire lorsqu’elles sont matures.

Détermination :
Le Troëne est facile à déterminer : il ne peut être confondu avec aucune autre espèce végétale. Il existe des cultivars de troënes dont les feuilles atteignent une longueur de 4 à 5 cm, d’autres à feuilles maculées de blanc. Ces plantes sont échappées des jardins et ne se maintiennent que très rarement dans le milieu naturel.

Biogéographique et écologie :
En France métropolitaine, cette espèce est commune dans toutes les régions. Son habitat privilégié correspond aux forêts, bosquets, lisières et orées.

D'après :
Coste, H. 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Paul-Klincksieck, Paris. Réédité en trois tomes en 1998. Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris.

Source : fiche descriptive, INPN
F3.11 : Fourrés médio-européens sur sols riches
G1.34 : Forêts galeries riveraines méditerranéennes à Ostrya carpinifolia
G1.66 : Hêtraies calcicoles médio-européennes
G1.7A111 : Chênaies à Chêne sessile occidentales à Potentille blanche
G1.9116 : Boulaies dunaires
G1.A161 : Chênaies-charmaies à Gaillet des bois
G1.A171 : Chênaies-charmaies calciphiles subatlantiques

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Ligustrum italicum Mill., 1768
Ligustrum occidentale Gand., 1882
Ligustrum vulgare subsp. italicum (Mill.) Fukarek, 1983
Ligustrum vulgare var. italicum (Mill.) Vahl, 1804
Ligustrumvulgare var.vulgare
Olea humilis Salisb., 1796

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.