Grive mauvis

Turdus iliacus Linnaeus, 1766

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Turdidae Genre : Turdus

  • 118
    observations

  • 42
    communes

  • 16
    sources

  • Première observation
    1983

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - HESNARD Olivier - Habitants-bénévoles - Office Français de la Biodiversité (OFB) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 21 à 24 cm. Poids : entre 59 et 65 g.

Diagnose :
Oiseau de taille moyenne, un peu plus petit qu’un Merle noir. La tête présente un très net sourcil blanc crème. Ce caractère la distingue de toutes les autres espèces de grives présentes régulièrement en France. Les couvertures sous alaires et les flancs sont d’un roux tirant sur le rouge. La poitrine crème blanchâtre est marquée de stries noires plus ou moins diffuses.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
En France, une seule espèce commune se rapproche de la Grive mauvis, la Grive musicienne Turdus philomelos. La Grive mauvis s’en distingue par sa taille légèrement plus petite, ses nets sourcils clairs (il n’y a pas de sourcils chez la Grive musicienne), ses flancs roux, sa poitrine striée (tachetée chez la musicienne) et son cri de vol très différent.

Période d’observation :
Septembre à avril.

Biologie-éthologie :
En hivernage elle consomme avant tout des fruits et des graines, depuis les baies de genévriers aux pommes en passant par le raisin resté sur les ceps. En région méditerranéenne, elle consomme des olives. Si les températures ne sont pas trop basses, elle se nourrit aussi d’invertébrés, notamment ceux qu’elle trouve sous les litières de feuilles mortes dans les sous bois.

Biogéographie et écologie :
La Grive mauvis est une espèce nordique dont l'aire de répartition s’étend de l'Islande et de la Norvège à l’Extrême-Orient russe à travers les étendues de taïga. Plus au sud elle niche dans les pays baltes, en Pologne et Biélorussie et plus localement en Allemagne, République tchèque et Slovaquie. La Grive mauvis est une migratrice et une hivernante commune en France.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Turdus iliacus coburni Sharpe, 1901
Turdus iliacus iliacus Linnaeus, 1766
Turdus musicus Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.