• 302
    observations

  • 55
    communes

  • 19
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Biotope - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Eole Champagne Conlinoise - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - HESNARD Olivier - Habitants-bénévoles - Mayenne Nature Environnement (MNE) - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - Office Français de la Biodiversité (OFB) - PNR Normandie-Maine - Parc Éolien des Avaloirs - SPIROUX Philipe - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Longueur 18-19 cm, envergure 30-36 cm, poids moyen 26-50 g.

Elle habite les terrains ouverts plus ou moins recouverts par la végétation herbacée, en particulier les cultures de céréales, mais aussi les friches, les prairies sèches, les lieux incultes en zone rurale...

L’Alouette des champs se nourrit plutôt d’insectes en été, de graines de céréales et plantes sauvages aux autres saisons.

Elle vit en groupe en dehors de la saison des nids, en général quelques dizaines mais parfois plusieurs centaines d’oiseaux. L’espèce est monogame (rares cas de bigamie) et la fidélité du couple est régulière d’une année sur l’autre. Elle est territoriale et chante depuis le sol, sur un perchoir ou en vol. Le vol nuptial comporte plusieurs phases, la plus longue correspondant à un vol sur place. Le chant émis pendant la phase ascendante caractérise les périodes de formation des couples et de disputes territoriales. La parade aérienne dure en moyenne 2 minutes, mais des temps exceptionnels de 20 minutes sont rapportés.

Le nid est installé à découvert ou au pied d’une touffe. C’est une simple dépression garnie de feuilles et tiges de graminées, parfois protégée par des cailloux. La ponte de 3 à 5 œufs (maximum 7) débute à la fin mars. Il peut y avoir jusqu’à 4 couvées. L’incubation dure 11 jours et les jeunes s’envolent à l’âge de 18-20 jours, ayant quitté le nid 10 jours avant.

Source : fiche descriptive, INPN
E2 : Prairies mésiques
E3 : Prairies humides et prairies humides saisonnières
I1 : Cultures et jardins maraîchers

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Alauda arvensis arvensis Linnaeus, 1758
Alauda arvensis cantarella Bonaparte, 1841

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.