Faucon hobereau

Falco subbuteo Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Falconiformes Famille : Falconidae Genre : Falco

  • 45
    observations

  • 22
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 30 à 31 cm. Poids : 224 à 257 g.

Diagnose :
Le Faucon hobereau est un petit faucon à l’allure élégante. Observé de loin, l’aspect général sombre, les ailes effilées et la queue assez courte rappellent la silhouette d’un grand martinet. De plus près, le dessus de la tête et du corps sont brun ardoisé, plus pâle au bas du dos. Les côtés de la tête et la moustache sont noirs avec un sourcil fin blanc crème. Les côtés du cou et la gorge sont d’un blanc éclatant. Le dessous est blanc largement rayé de brun noir avec le ventre et les culottes d’un roux vif, caractéristique des adultes.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
Le Faucon hobereau peut être confondu en vol avec le Faucon pèlerin, Falco peregrinus, nettement plus massif et de taille supérieure ou avec le jeune Faucon kobez, Falco vespertinus, plus petit, qui a la tête plus claire. Dans les pays méditerranéens, la confusion est possible avec le Faucon d'Eléonore, Falco eleonorae, de phase claire, mais celui-ci diffère par sa taille plus importante et sa queue proportionnellement plus longue.

Période d’observation :
Avril à octobre.

Biologie-éthologie :
Les oiseaux et les insectes constituent l’essentiel du régime alimentaire du Faucon hobereau, grand spécialiste de la chasse en vol. Les hirondelles sont régulièrement capturées notamment dans les dortoirs en été. Parmi les insectes, les libellules et les coléoptères de forte taille sont les plus recherchés.

Biogéographie et écologie :
Le Faucon hobereau niche en Europe et à travers la majeure partie de l’Asie. C’est un migrateur au long cours, les populations européennes passant l’hiver en Afrique australe. Il apprécie les paysages semi-ouverts comportant bois, landes, prairies et cultures de préférence à proximité de zones humides. Les couples nicheurs s’installent en général dans les arbres dominants des boqueteaux.

Source : fiche descriptive, INPN
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G5 : Alignements d'arbres, petits bois anthropiques, boisements récemment abattus, stades initiaux de boisements et taillis
X10 : Bocages

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.