• 319
    observations

  • 27
    communes

  • 9
    sources

  • Première observation
    1877

  • Dernière observation
    2024
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - Bureaux d'études & consultants - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement) - UMS PatriNat (OFB-CNRS-MNHN)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Le Rossolis à feuilles rondes (Drosera rotundifolia) est une espèce de la famille des Droseraceae. Bien que répartie sur l’ensemble du territoire français, sa présence n’est toujours que très locale et dépendante des tourbières qui sont des milieux écologiques de plus en plus rares. Si cette espèce est encore globalement bien représentée en zone de montagne, en plaine elle a considérablement régressé, du fait de la destruction de ses habitats de prédilection.

Cette plante herbacée vivace n’excède que rarement 20 cm de hauteur. Ses feuilles sont disposées en rosette, ont une forme arrondie et sont recouvertes de poils dont l’extrémité supérieure se transforme en glande, produisant un suc collant, de 1 à 2 mm de diamètre. Les fleurs sont disposées en petites grappes, parfois rameuses. Elles éclosent de mi-juin à fin-août, et sont de couleur blanche. Le périanthe est constitué d’un calice pentamère dialysépale et d’une corolle actinomophe pentamère dialypétale et marcescente. L’androcée est formé de 5 étamines. La pollinisation est essentiellement entomophile. Le gynécée est tricarpellaire à pentacarpellaire, selon les individus, et gamocarpique. Le fruit est une capsule.

Cette espèce possède des exigences écologiques très strictes. Elle ne pousse que dans les zones de tourbières : c’est-à-dire des marais tourbeux, acides et très peu minéralisés. La disparition de ces habitats par enfrichement, leur destruction ou leur exploitation pour la récolte de la tourbe concourent à la raréfaction du Rossolis à feuilles rondes.

Comme cette espèce pousse dans des milieux naturels pauvres en éléments nutritifs (en particulier les molécules azotées), celle-ci les récupère directement sur des insectes qu’elle piège : le Rossolis à feuilles rondes est une plante carnivore. Les poils glanduleux situés sur les feuilles collent et digèrent des petites diptères et des fourmis, ce qui apporte à la plante les éléments qui lui sont nécessaires et qui ne sont pas présents dans le substrat sur lequel elle pousse.

Le Rossolis à feuilles rondes possède des propriétés antitussives : il est encore largement utilisé dans de nombreuses préparations pharmaceutiques. Il peut se confondre avec d’autres espèces du genre Drosera, mais c’est le seul à présenter des feuilles arrondies, alors que les autres plantes proches possèdent des feuilles plus ou moins allongées.

Référence :
COSTE H. – 1900-1906. Flore descriptive et illustrée de la France, de la Corse et des contrées limitrophes. Tome I. Paul-Klincksieck, Paris. Réédition en 1998 par la Librairie scientifique et technique Albert Blanchard, Paris : 416 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
D1.1 : Tourbières hautes
D1.21 : Hyperoceanic low-altitude blanket bogs, typically with dominant Trichophorum
D1.22 : Montane blanket bogs, Calluna and Eriophorum vaginatum often dominant
D1.231 : Southern boreo-Atlantic Eriophorum - Calluna bogs
D1.234 : Northern boreo-Atlantic Calluna - Empetrum - Sphagnum fuscum blanket bogs
D2.222 : Bas-marais subatlantiques à Laîche vulgaire, Laîche blanchâtre et Laîche étoilée
D2.2262 : Dinaric black-star sedge acidic fens
D2.2265 : Balkanic black-star sedge fens
D2.253 : Cantabrian deergrass and bog asphodel acidic fens
D2.291 : Boreal Eriophorum vaginatum sphagnum fens
D2.2932 : Deergrass boreoalpine Sphagnum lindbergii mires
D2.342 : Gazons à Laîche des bourbiers et Sphaignes
D2.37 : Tourbières tremblantes à Rhynchospora alba
D2.38 : Radeaux de Sphagnum et d'Eriophorum
D2.3G : Iberian quaking bogs
D2.3H1 : Communautés des tourbes nues de la zone némorale
D2.3I : Balkanic quaking bogs

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Drosera rotundifolia var. comosa Fernald, 1905
Drosera rotundifolia var. corsica Briq., 1913
Drosera rotundifolia L., 1753 var. rotundifolia
Drosera x belezeana E.G.Camus, 1891
Drosera x intermedioides H.Lév., 1917 [nom. illeg. superfl.]
Rorella rotundifolia (L.) All., 1785
Rossolis rotundifolia (L.) Moench, 1794

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.