Campagnol des champs

Microtus arvalis (Pallas, 1778)

Classe : Mammalia Ordre : Rodentia Famille : Cricetidae Sous-Famille : Arvicolinae Genre : Microtus

  • 28
    observations

  • 13
    communes

  • 6
    sources

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - Groupe Mammalogique Normand (GMN) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Longueur : 8,2-12,2 cm plus 2,3 à 3,9 cm de queue. Poids : 14-50 g. Dents (16): I1/1, C0/0, P0/0, M3/3.

Le corps est assez trapu. Le museau est peu allongé et plutôt arrondi à son extrémité, les oreilles sont courtes et dépassent à peine du pelage, la queue est courte. Les yeux sont petits. Les pieds postérieurs ont 6 pelotes plantaires. Le pelage dorsal, lisse, est gris beige. Le pelage ventral est plus clair, sans démarcation nette avec la couleur dorsale. La queue est uniformément gris beige.
On peut le confondre avec le Campagnol agreste. Le pelage dorsal de ce dernier est plus foncé, plus désordonné, l'intérieur du pavillon de son oreille est plus poilu et sa queue est nettement bicolore.

Le Campagnol des champs est presque aussi actif de jour que de nuit. Il creuse un réseau dense de galeries dans lequel il passe une bonne partie de son temps, même lorsqu'il est actif. Il y construit un nid sphérique avec de l'herbe sèche. Il peut avoir jusqu'à 10 périodes d'activité en 24 heures alternées de phases de repos. La reproduction débute en hivers et se termine en général en automne. Toutefois, si les conditions météorologiques le permettent, celle-ci peut se prolonger tout l'hivers. La maturité sexuelle est atteinte à l'âge de 3 semaines chez les femelles. Le nombre de petits par portée est compris entre 2 et 11 individus (5 en moyenne). La femelle peut mettre bas jusqu'à 6 portées dans l'année. Le Campagnol des champs est connu pour ses fluctuations cycliques qui conduisent à des phases de pullulation (plusieurs milliers d'individus par hectare). Il vit de un à deux ans.

Son régime alimentaire est avant tout végétarien (herbes, parties vertes de plantes, graines, racines).

Le Campagnol des Champs préfère les paysages ouverts avec un sol profond et couverts d'une végétation peu élevée non ligneuse, parsemés éventuellement de quelques buissons. Il affectionne particulièrement les prairies. Les labours lui sont défavorables.

Références :
AULAGNIER S., HAFFNER P., MITCHELL-JONES A.J., MOUTOU F. & ZIMA J. 2008. Guide des mammifères d'Europe, d'Afrique du Nord et du Proche Orient. Delachaux et Niestlé, Paris. 271 p.
QUÉRÉ J.-P. et LE LOUARN H. 2011. Les rongeurs de France. Éditions Quae, Versailles. 311 p.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Microtus arvalis meldensis Delost, 1955
Microtus arvalis meridianus Miller, 1908
Microtus arvalis oyaensis Heim, 1940
Microtus orcadensis
Microtus sarnius
Pitymys incertus

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.