• 22
    observations

  • 12
    communes

  • 7
    sources

  • Première observation
    2013

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CROCIS Julien - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - Groupe Ornithologique Normand (GONm) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Longueur 145-160 cm, envergure 208-238 cm, poids 7-16 kg.

Diagnose :
Le Cygne tuberculé est un oiseau aquatique blanc de grande taille de la famille des Anatidés. La bosse noire sur son bec, appelée tubercule, lui a donné son nom. Il s’agit d’un des oiseaux les plus lourds capables de voler.

Écologie/comportement :
Le Cygne se nourrit surtout de végétaux aquatiques qu’il obtient en plongeant la tête jusqu’à 1 m de profondeur. Il mange aussi des graines et des plantes émergentes à la surface, ou des graminées qu’il broute à terre. Les quelques animaux consommés régulièrement incluent des amphibiens et leurs larves, des mollusques, vers et insectes.
Introduits et domestiqués en Europe de l’ouest, ils sont largement conditionnés à la présence humaine et dépendent fréquemment d’habitats artificiels et de nourrissage. Ils préfèrent les rivières au cours régulé, les canaux, les plans d’eau ornementaux ou de carrières, les réservoirs… Plus à l’est, l’espèce évite l’homme et s’installe préférentiellement sur les lacs pourvus de hauts fonds garnis de végétation aquatique.
Les couples sont territoriaux durant la saison de reproduction, voire au-delà, tandis que les non-nicheurs sont grégaires toute l’année et peuvent constituer des groupes de plusieurs dizaines d’individus.

Reproduction :
Le nid est un monceau de joncs et de roseaux de 1 à 2 m de diamètre à la base, voire jusqu’à 4 m quand il est fait dans l’eau. La ponte de 5-8 œufs est déposée à partir de la mi-mars. L’incubation dure 35-41 jours et les jeunes sont volants à l’âge de 120-150 jours. Ceux-ci sont souvent transportés par la femelle, rarement par le mâle, durant leurs 10 premiers jours.
La monogamie et la fidélité sont la norme, mâle et femelle restant en couple après la saison de nidification. La formation du couple est longue. Elle débute parmi les juvéniles dans les groupes hivernaux, puis les parades augmentent jusqu’au 2e été, âge où une première reproduction est possible. La plupart s’associent à leur partenaire mais ne pondent que la saison suivante, à l’âge de 3 ou 4 ans (les femelles étant un peu plus précoces). Le territoire est tenu de février à octobre, sur une superficie qui dépend de la configuration du site. Une minorité nichent en petite colonie et ne défendent que le site de nid. Les adultes et particulièrement les mâles sont très agressifs.

Source : Parc Normandie-Maine, fiche descriptive, INPN
C1 : Eaux dormantes de surface
C2 : Eaux courantes de surface
C3 : Zones littorales des eaux de surface continentales

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Anas Olor Gmelin, 1789

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.