Calleux Cycliste

Stenopterus rufus (Linnaeus, 1767)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Cerambycidae Sous-Famille : Cerambycinae Tribu : Stenopterini Genre : Stenopterus

  • 32
    observations

  • 15
    communes

  • 7
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 7-16 mm.

Diagnose : Tête, pronotum (= thorax) et fémurs antérieurs et médians noirs; élytres roux. Antennes brunes, aux deux premiers articles noirs; un peu plus courtes que le corps. Élytres rétrécis vers l'arrière. Fémurs renflés en forme de massue. Scape (= premier article antennaire) sans sillon sur le dessus. Nombreuses variétés de coloration (parfois fémurs postérieurs noirs, parfois les pattes entièrement jaunes...).

Détermination : simple, possible sur photo. Délicate en zone méditerrannéenne.

Espèces proches :
En zone méditerrannéenne, peut être confondue avec Stenopterus ater, en particulier les formes brun-roux de cette espèce. S. ater possède un sillon marqué sur le scape et présente une large bande de soies dorées ou argentées à l'avant et à l'arrière du pronotum (alors que S. rufus présente des touffes de soies de chaque côté).

Période d’observation : Mai à août. Pic d'observation en début d'été (juin, début juillet).

Biologie-éthologie :
Espèce saproxylique (développement dans le bois mort), dont la larve se développe dans le bois sec de nombreux arbres feuillus. Les adultes sont diurnes et floricoles, fréquemment observés sur les marguerites, les achillées et les ombellifères

Biogéographie et écologie :
Large répartition en Europe tempérée et méridionale. Plus abondante dans les zones méridionales. Affectionne les milieux ouverts, chauds et partiellement arborés : lisières, coupes forestières, bocages, friches, jardins et vergers.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Necydalis rufa Linnaeus, 1767

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.