Cycliste maillot-jaune

Oedemera podagrariae (Linnaeus, 1767)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Oedemeridae Sous-Famille : Oedemerinae Tribu : Oedemerini Genre : Oedemera

  • 41
    observations

  • 24
    communes

  • 8
    sources

  • Première observation
    2006

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - Habitants-bénévoles - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 7-9 mm

Diagnose :
Les Oedemera ont le corps allongé avec les élytres rétrécis en arrière et plus ou moins déhiscents. Leurs antennes sont fines et dépassent généralement le milieu des élytres. Le pronotum est un peu rétréci vers l’arrière et porte des impressions latérales plus ou moins profondes. Les fémurs postérieurs du mâle sont plus ou moins renflés. Oedemera podagrariae est brun-orangé avec la tête noire ; le pronotum, les élytres et les pattes postérieures peuvent être orangés ou noirs. La troisième nervure ne se confond pas avec le bord latéral vers l’apex des élytres qui sont nettement déhiscents. Les mâles ont les fémurs postérieurs fortement renflés.

Identification :
Difficile, mais possible sur photo.

Confusions possibles :
Les espèces voisines femorata et pthysica ont le même type de coloration mais ont toujours les 2 paires de pattes antérieures brun-jaune.

Périodes d’observation (adultes) :
juin à août.

Biologie-éthologie :
Espèce saproxylique dont les larves se développent dans le bois mort d’essences variées. Les adultes sont floricoles.

Biogéographie-écologie :
Toute l’Europe. Largement répandue et fréquente dans des milieux très variés.

Références : Vazquez X. A. 1993. Fauna Iberica, volume 5, Coleoptera Oedemeridae, Pyrochroidae, Pythidae, Mycteridae. Museo Nacional de Ciencias Naturales CSIC, Madrid, 181 pp.
Svihla, V. 1999. Revision of the subgenera Stenaxis and Oedemera s. str. (Coleoptera Oedemeridae). Folia Heyrovskyana, Supplementum 4: 1-117.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Necydalis podagrariae Linnaeus, 1767
Oedemera podagriae

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.