Froment des haies

Elymus caninus (L.) L., 1755

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Sous-Famille : Pooideae Tribu : Triticeae Genre : Elymus

  • 28
    observations

  • 17
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire Botanique National de Brest (CBNB) - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Le froment des haies ou chiendent des chiens est une graminée dressée de 50 cm à 1 mètre et plus, à souche courte et fibreuse. Ses feuilles sont planes, vertes et rudes. L'inflorescence est un épi allongé, fragile et souple. Les épillets sont lâchement imbriqués et un peu comprimés, appliqués à l'axe de l'épi par le côté large. Ils sont munis d’une longue arête.

Source : Biodiv'Écrins, Parc national des Écrins
G1.32 : Ormaies riveraines méditerranéennes

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Agropyron abchazicum Woronow, 1912
Agropyron alpinum (Schur) P.Candargy, 1901
Agropyron biflorum (Brign.) Roem. & Schult., 1817
Agropyron caninum (L.) P.Beauv., 1812
Agropyron caninum subsp. biflorum (Brign.) Arcang., 1882
Agropyron caninum subsp. subtriflorum (Parl.) K.Richt., 1890
Agropyron caninum var. alpinum Schur, 1866
Agropyron caninum var. asperum Opiz, 1836
Agropyron caninum var. biflorum Opiz, 1853
Agropyron caninum var. biflorum (Brign.) Parl., 1850
Agropyron caninum var. dominii Rohlena, 1932
Agropyron caninum var. glabrum Opiz, 1836
Agropyron caninum var. glaucum Thuill. ex Chevall., 1827
Agropyron caninum var. gracile Lange, 1851
Agropyron caninum var. majus Baumg., 1816
Agropyron caninum var. pauciflorum Schur ex Volkart, 1908
Agropyron caninum var. rigidum Foucaud, 1893
Agropyron caninum var. subrepens Callay, 1900
Agropyron caninum var. subtriflorum Parl., 1850
Agropyron caninum var. tenue Opiz, 1836
Agropyron caninum var. ustulatum Roem. & Schult., 1817
Agropyron donianum F.B.White, 1890
Agropyron repens subsp. biflorum (Brign.) P.Fourn.
Agropyron sepium (Lam.) P.Beauv., 1812
Brachypodium caninum (L.) F.Herm. ex Lindm., 1918
Braconotia canina (L.) Fourr., 1869
Braconotia elymoides Godr., 1844
Elymuscaninus subsp.caninus
Elymus caninus var. major Roth, 1789
Elymus donianus (F.B.White) Á.Löve & D.Löve, 1964
Elymus trachycaulus subsp. donianus (F.B.White) Á.Löve, 1984
Festuca nutans Moench, 1794
Goulardia biflora (Brign.) Husn., 1899
Goulardia canina (L.) Husn., 1899
Roegneria behmii Melderis, 1953
Roegneria canina (L.) Nevski, 1934
Roegneria canina (L.) Nevski, 1934 subsp. canina
Roegneria canina var. glauca (Hack. ex Čelak.) Prokh., 1938
Roegneria doniana (F.B.White) Melderis, 1950
Roegneria tuskaulensis Vassilcz., 1953
Triticum biflorum Brign., 1810
Triticum caninum L., 1753
Triticum caninum subsp. alpestre Killias, 1888
Triticum rupestre Link, 1821
Triticum sepium Lam., 1779
Triticum supinum Buc'hoz, 1799
Zeia canina (L.) Lunell, 1915

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.