Écrevisse américaine (L')

Faxonius limosus (Rafinesque, 1817)

Classe : Malacostraca Ordre : Decapoda Famille : Cambaridae Genre : Faxonius

  • 11
    observations

  • 10
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    2009

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Habitants-bénévoles - Office Français de la Biodiversité (OFB) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Description :
L'écrevisse américaine commune mesure le plus souvent 7 à 8 cm et peut atteindre exceptionnellement 14 cm. Les ♀s sont un peu plus grandes que les ♂s. La carapace est lisse avec quelques épines latérales de part et d'autre du sillon cervical. Le rostre est creusé en gouttière parfaitement lisse et ses bords sont presque parallèles. Comme chez les autres écrevisses de la famille des Cambaridés, cette espèce possède une forte dent sur la face interne du carpe des pinces, un éperon sur la troisième et la quatrième patte marcheuse chez les ♂s, et un réceptacle séminal particulier chez les ♀s. Sa couleur est sombre, noir-verdâtre avec des marques brunes-orangées transversales typiques sur l'abdomen.

Détermination et espèces proches :
L'identification de l'espèce est relativement simple. Plusieurs autres écrevisses américaines du genre Orconectes existent en Europe ; elles sont difficiles à distinguer les unes des autres. F. limosus est de loin la plus commune et celle qui à la répartition la plus vaste.

Période d’observation :
Cette espèce s'observe toute l'année mais on la voit moins souvent en hiver car elle est moins active.

Biologie-éthologie :
Cette écrevisse est omnivore et consomme des végétaux, des débris organiques et des macro-invertébrés (mollusques, vers, petits crustacés, petits poissons et larves d'insectes). L’espèce a un cycle de vie de 36 à 48 mois. La ponte (150 à 450 œufs) et l’incubation (5 à 8 semaines) ont lieu au printemps. Les jeunes mesurent 6 cm à l'automne et atteignent leur maturité sexuelle au printemps suivant.

Écologie et distribution :
Cette écrevisse vit dans des eaux stagnantes ou des cours d’eau lents à fond vaseux. On la trouve sous les pierres et parmi les racines des arbres. Elle peut tolérer des taux d’oxygène faibles et des eaux faiblement polluées. Elle est un porteur sain de la peste des écrevisses. Elle est atteinte par la maladie de la porcelaine, par un parasite pathogène du genre Psorospermium et par un champignon du genre Didymaria. Ses prédateurs sont des poissons, des oiseaux et des mammifères. Elle est apparue en France vers 1912 suite à une introduction volontaire dans le Cher. Depuis, elle a pratiquement colonisé tous les départements français, Corse incluse. Originaire de l'Est des USA et du sud du Québec au Canada, elle a été introduite dans la plupart des pays d'Europe.

Interactions avec les activités humaines.
Considérée comme "nuisible", l'écrevisse américaine commune est autorisée à la pêche en tout temps et pour toute taille, mais il est interdit de la transporter vivante. Elle est peu consommée par l'homme en raison de sa petite taille. Elle est réglementée.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Astacus affinis Say, 1817
Astacus limosus Rafinesque, 1817
Cambarus affinis (Say, 1817)
Orconectes limosus (Rafinesque, 1817)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.