Orthétrum bleuissant (L')

Orthetrum coerulescens (Fabricius, 1798)

Classe : Insecta Ordre : Odonata Famille : Libellulidae Genre : Orthetrum

  • 307
    observations

  • 27
    communes

  • 12
    sources

  • Première observation
    1970

  • Dernière observation
    2024
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Mayenne - Bas-Maine - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - Habitants-bénévoles - LPO Sarthe - LUTRAND Christophe - Mayenne Nature Environnement (MNE) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur de l'abdomen : 23-38 mm.

Diagnose :
Cette espèce se caractérise par sa relative petite taille et son abdomen effilé. Les mâles matures ne développent une pruinosité bleue qu'au niveau de l'abdomen. La partie faciale de la tête est brune. La couleur de l'abdomen des femelles est fauve avec une fine ligne médiodorsale entrecoupée de traits transversaux au niveau de chaque segment.

Détermination :
Cette espèce est relativement simple à reconnaître.

Espèces proches :
Les individus immatures peuvent facilement être confondus avec des espèces du genre Sympetrum ou d'autres espèces du genre Orthetrum. Les individus matures peuvent être confondus avec l'Orthétrum brun. Chez les mâles de cette espèce, la pruinosité bleue envahit le thorax et la tête. Chez les femelles la ligne médiodorsale est flanquée d'un point de chaque côté au niveau de chaque segment.

Période d’observation :
Les adultes sont observés de mai à octobre.

Biologie-éthologie :
Cette espèce a une génération tous les 2 ou 3 ans. Les larves sont aquatiques et carnivores. Les adultes émergent au printemps. Ils sont aussi carnivores et s'éloignent, dès l'émergence, fortement du milieu de développement larvaire (jusqu'à 20 km). Au moment de la reproduction, les mâles ont un comportement territorial. Les femelles pondent leurs œufs à la surface de l'eau.

Biogéographique et écologie :
L'espèce est présente en Europe et en Afrique du Nord. Elle fréquente de nombreux types d'habitat d'eaux stagnantes et courantes. Elle est observée jusqu'à 1 600 m d'altitude.

D'après :
Grand, D. & Boudot, J.-P. 2006. Les Libellules de France, Belgique et Luxembourg. Collection Parthénope. Biotope, Méze : 480 pp.

Dijkstra, K.-D. B. 2007. Guide des libellules de France et d'Europe. Les guides du naturaliste. Delachaux & Niestlé, Paris.

Source : fiche descriptive, INPN
C2 : Eaux courantes de surface
D1 : Tourbières hautes et tourbières de couverture
D2 : Tourbières de vallée, bas-marais acides et tourbières de transition
D4 : Bas-marais riches en bases et tourbières des sources calcaires
E3 : Prairies humides et prairies humides saisonnières

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Libellula coerulescens Fabricius, 1798
Libellula olympia Boyer de Fonscolombe, 1837
Orthetrum anceps Schneider

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.