Syntomus obscuroguttatus (Duftschmid, 1812)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Carabidae Sous-Famille : Harpalinae Tribu : Lebiini Genre : Syntomus

  • 15
    observations

  • 8
    communes

  • 8
    sources

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2019
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Non renseignée pour le moment
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Dromius obscuroguttatus (Duftschmid, 1812)
Dromius spilotus Dejean, 1825
Dromius spilotus atratus Dejean, 1825
Lebia obscuroguttata Duftschmid, 1812
Metabletus valadolensis Gautier des Cottes, 1866
Syntomus bresi Verdier, Quezel & Rioux, 1951

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.