Chargement...

  • 9 observations

  • 5 communes

  • 5 observateurs

  • 3 organismes

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2021

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Chéreau Loïc - Gretia - Livory Alain - Petillon Julien

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 7 Observations
    Part d'aide à la prospection : 77.78 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 7 Observations
    Part d'aide à la prospection : 77.78 %

    Fiche organisme
  • Conseil départemental de l'Orne (bureau ENS)
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 22.22 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
Europe, Afrique du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 10-16 mm, ♂ : 7-9 mm.

Les grandes chélicères et leurs crochets dans l’axe du corps sont caractéristiques des mygales. Le tégument est assez sombre. Le genre comprend deux espèces en France : Atypus affinis et A. piceus. Les chélicères d'A. affinis sont munies de dents internes, peu espacées, de tailles semblables. La seconde, plus méridionale et continentale, colonise plutôt les pelouses sèches.

Milieux colonisés :
L’espèce est présente dans des milieux au sol meuble, pas trop secs et où l’ensoleillement au sol est faible, Elle est présente dans les talus, dans les jardins, y compris en ville. La toile est d’autant plus discrète que l’araignée incorpore à la soie des particules du milieu environnant. Il n’est pas rare, lorsque le biotope lui convient, qu’elle soit abondante, dépassant parfois plus de 10 toiles au mètre-carré !

Chasse :
La toile des mygales à chaussette est caractéristique. Elle est constituée d’une partie aérienne, qui sert pour la chasse, et peut atteindre 10 cm de long pour un diamètre d’un centimètre. La partie souterraine atteint le double de la partie aérienne. Les proies (cloportes, coléoptères, …) qui s’aventurent le long de la partie aérienne sont crochetées à travers l’enveloppe, puis introduites dans le tube, et enfin consommées dans la partie souterraine.

Développement, cycle :
Chez A. affinis, les femelles sont présentes toute l’année dans leur « toile-chaussette ». Elles pondent en été mais les jeunes ne quittent la toile maternelle qu’au printemps suivant et se dispersent après un envol. Les mâles sont trouvés errants au cours de deux périodes dans l’année: en fin de printemps (mai-juin) et surtout en hiver (novembre à janvier). Les mâles atteignent la maturité après 3 à 4 ans, les femelles après 5 à 6 ans. Elles continuent de muer après la maturité alternant souvent une année de ponte avec une année de mue. Leur longévité peut atteindre une dizaine d’années.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Pas de synonymes pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.