Sétaire verte

Setaria italica subsp. viridis (L.) Thell., 1912

Classe : Equisetopsida Ordre : Poales Famille : Poaceae Sous-Famille : Panicoideae Tribu : Paniceae Genre : Setaria Espèce : Setaria italica

  • 2
    observations

  • 2
    communes

  • 1
    source

  • Première observation
    1908

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

La sétaire verte est une poacée annuelle, à taille très variable allant de 10 cm à plus de 1,50 m. Son enracinement est en touffe. La tige est dressée, parfois étalée. Les feuilles, larges de 3 à 6 mm ont des gaines et une ligule un peu poilues. L’inflorescence est en épi cylindrique dense. La base de chaque fleur est entourée de soies raides et bordées de dents fines, vertes ou rougeâtres.

Source : Biodiv'Écrins, Parc national des Écrins
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Chaetochloa viridis (L.) Scribn., 1897
Chaetochloa viridis var. breviseta (Godr.) Farw., 1921
Chamaeraphis italica var. viridis (L.) Kuntze, 1891
Chamaeraphis viridis (L.) Millsp., 1892
Ixophorus viridis (L.) Nash, 1895
Panicum bicolor Moench, 1794
Panicum glaucum L., 1754
Panicum laevigatum Lam., 1779
Panicum quale-linnaei Krock., 1787
Panicum reclinatum Vill., 1787
Panicum viride L., 1759
Panicum viride var. aristatum Koeler ex Pauquy, 1831
Panicum viride var. brevisetum Döll, 1843
Panicum viride var. gracillimum Le Gall, 1852
Panicum viride var. humifusum Lej. & Courtois, 1828
Panicum viride var. nanum Lej. & Courtois, 1828
Panicum viride var. pygmaeum Asch. & Graebn., 1899
Panicum viride var. semiaristatum Koeler ex Pauquy, 1831
Panicum viride var. triangulare Koeler ex Pauquy, 1831
Pennisetum viride (L.) R.Br., 1810
Setaria chlorantha Schur, 1866
Setaria depressa Honda, 1935
Setaria fallax Tod. ex Lojac., 1909
Setaria glareosa Petrov, 1930
Setaria italica var. viridis (L.) Thell., 1912
Setaria purpurascens Opiz, 1823
Setaria reclinata (Vill.) Chenevard, 1903
Setaria viridis (L.) P.Beauv., 1812
Setaria viridis subsp. nana Dumort., 1824
Setaria viridis (L.) P.Beauv., 1812 subsp. viridis
Setaria viridis var. arenosa Schur, 1866
Setaria viridis var. brevifolia Honda, 1939
Setaria viridis var. breviseta Godr., 1844
Setaria viridis var. colorata Martrin-Donos, 1864
Setaria viridis var. crypsoides Touss. & Hoschedé, 1901
Setaria viridis var. declinata Bréb. ex F.Gérard, 1898
Setaria viridis var. depressa (Honda) Kitag., 1939
Setaria viridis var. laevigata Schur, 1866
Setaria viridis var. minor Ducommun, 1869
Setaria viridis var. nodiflora Sacc., 1865
Setaria viridis var. nov.
Setaria viridis var. prostrata Albert, 1908
Setaria viridis var. purpurascens Peck ex Dudley, 1886
Setaria viridis var. purpurascens Peterm., 1838
Setaria viridis var. ramosa Goiran, 1910
Setaria viridis var. reclinata (Vill.) Chevall., 1827
Setaria viridis var. recta F.Gérard, 1898
Setaria viridis var. secunda Beck, 1890
Setaria viridis var. stenostachya Merino, 1909
Setariopsis viridis (L.) Samp., 1914

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.