Grillon d'Italie

Oecanthus pellucens (Scopoli, 1763)

Classe : Hexapoda Ordre : Orthoptera Famille : Gryllidae Sous-Famille : Oecanthinae Tribu : Oecanthini Genre : Oecanthus

  • 16
    observations

  • 7
    communes

  • 6
    sources

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2021
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Très différent des autres grillons, Oecanthus pellucens a un corps élancé et long, beige clair à jaune pâle. Les ailes dépassent nettement des élytres chez la femelle, seulement un peu chez le mâle.

Taille : mâle : 10-13 mm, femelle : 14-20 mm.

Espèce holo-méditerranéenne, elle est répandue de l’Afrique du Nord au sud-est de la Sibérie par l’Europe méridionale et moyenne. Il est commun dans une grande partie de la France, et a connu une extension de son aire de répartition vers le nord.

En dépit de ses exigences thermiques, il présente une plasticité écologique affirmée et s’accommode de milieux très variés, y compris de sites très urbanisés. On le retrouve sur des prairies sèches riches en buissons, pelouses steppiques, vignobles, carrières et gravières abandonnées et les milieux rudéraux. En altitude, il dépasse 1250 m mais reste essentiellement concentré en-dessous de 500 m.

Les adultes sont présents dès fin juin, avec un pic marqué en août-septembre, et jusqu’à fin octobre ; quelques imagos peuvent parfois vivre jusqu’en janvier. Les pontes sont réalisées dans des tiges sèches de nombreuses plantes.

Le mâle chante dès la tombée de la nuit, parfois aussi en plein jour quand le temps est couvert. Ce chant est fort, tenu de longues minutes et ponctué de courtes interruptions.

[D’après :

Baur B., Baur H., Roesti C., Roesti D., Thorens P., 206. Sauterelles, Grillons et Criquets de Suisse ; Haupt, Berne, 352 p.

Bellmann H., Luquet G., 2009. Guide des sauterelles, grillons et criquets d’Europe occidentale. Delachaux et Niestlé, Paris, 383 p.

Chopard L., 1951. Orthoptéroïdes. Collection Faune de France – 56. Paul Lechevalier, Paris, 359p.

Voisin J.-F. (coord.), 2003. Atlas des Orthoptères (Insecta : Orthoptera) et des Mantides (Insecte : Mantodea) de France. Patrimoines Naturels, 60 : 104 p.]

Source : fiche descriptive, INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.