• 283
    observations

  • 42
    communes

  • 11
    sources

  • Première observation
    1899

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - BANASIAK Marek - CPIE Collines normandes - CPIE Mayenne - Bas-Maine - Conseil départemental de l'Orne - Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - DELCLOY Cédric - Groupe Mammalogique Normand (GMN) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine - THOMAS Bastien

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Biologie :
Le grand murin est une des plus grandes espèces de chauves-souris d'Europe. Son dos est gris-brun clair, parfois roussâtre et son ventre est blanc, ce qui provoque un contraste entre les deux. Ses ailes sont larges et peuvent atteindre jusqu'à 60 cm (ailes déployées). Ses oreilles et son museau sont de couleur rosée à chair.

Écologie :
Le grand murin est essentiellement forestier, son milieu idéal est constitué de vieilles forêts caducifoliées. La chauve-souris fréquente également le bocage (prairies permanentes et haies de haut jet). En hiver, c'est une espèce qui hiberne dans les grottes, souterrains, caves et sous les ponts. Les colonies de reproduction (essaims) se forment essentiellement dans des charpentes chaudes de bâtiments à vastes combles ou greniers. La préservation de ces gîtes est indispensable à son maintien, car c'est une espèce qui y reste fidèle.

Répartition et protection :
Il est considéré comme rare ou peu commun sur le territoire du Parc. Sept colonies de reproduction sont actuellement connues sur le territoire avec trois grands sites de reproduction. Les effectifs les plus importants sont connus dans les sites d'hibernation où quelques milliers de chauves-souris sont recensés. Comme toutes les espèces de chauves-souris, le grand murin est protégé et bénéficie d'un plan de conservation du Parc.

Source : Parc Normandie-Maine
E2 : Prairies mésiques
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G2 : Forêts de feuillus sempervirents
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
H1 : Grottes, systèmes de grottes, passages et plans d'eau souterrains terrestres
J2 : Constructions à faible densité

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Myotis alpinus
Myotis latipennis
Myotis murinus Schreber
Myotis myotis myotis
Myotis spelaea
Myotis submarinus
Myotis typus

Video (1)


Natura l'école - Le grand murin

(Parc & Géoparc Normandie-Maine)
Auteur: Parc naturel régional Normandie-Maine
Description: L’éducation à l’environnement, la gestion des espaces naturels et la préservation de la biodiversité sont des domaines d’actions privilégiés des parcs naturels régionaux. Durant l’année scolaire 2015/2016, les CE2 de l’école primaire de Saint-Georges-de-Rouelley se sont lancés dans le projet « Natura l’école » à la découverte du Grand Murin et du site Natura 2000 des mines de Bion et de Barenton. Accompagnés par le Parc Normandie-Maine, initiateur du projet, les élèves avaient pour objectif la réalisation d’un court-métrage sur cette espèce protégée et sur son site de vie, qu’ils ont appris à connaître et à découvrir durant l’année scolaire.

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.