Pararge aegeria tircis (Butler, 1867)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Nymphalidae Sous-Famille : Satyrinae Tribu : Satyrini Genre : Pararge Espèce : Pararge aegeria

  • 1
    observation

  • 1
    commune

  • 1
    source

  • Première observation
    2017

  • Dernière observation
    2017
Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Non renseignée pour le moment
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Coenonympha egerides (Staudinger, 1871)
Lasiommata tircis Butler, 1867
Pararge aegeria aegeria auct. non (Linnaeus, 1758)
Pararge aegeria camoena Fruhstorfer, 1908
Pararge aegeria egerides Staudinger, 1871
Pararge aegeria italica Verity, 1916
Pararge aegeria paulumaegeria Verity, 1957
Pararge aegeria sardoa auct. non Verity, 1908
Pararge aegeria synexergica Verity, 1953
Satyrus tircis Godart, 1821

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.