Ecaille Lièvre (L')

Spilarctia lutea (Hufnagel, 1766)

Classe : Hexapoda Ordre : Lepidoptera Famille : Erebidae Sous-Famille : Arctiinae Tribu : Arctiini Genre : Spilarctia

  • 31
    observations

  • 13
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1992

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - LUTRAND Christophe - MAZURIER Marc - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Envergure : 34 - 42 mm.

Diagnose :
La couleur du corps et des ailes est jaune ocre à jaune clair. On notera que la couleur de fond de l'aile est généralement plus claire chez la femelle. Le recto de l'aile antérieure présente une série de taches noires qui s'étire en diagonale de l'apex jusqu'au milieu du bord interne, toutefois leur intensité et leur nombre varient fortement d'un individu à l'autre ; au niveau de la côte, il peut y avoir aussi une ou plusieurs taches noires. Le dessus des ailes postérieurs est maculé de trois taches noires, l'une au bout de la cellule discale, les deux autres à proximité de l'angle anal. L'abdomen est ponctué à chaque segment par un point noir dorsal et et sur les flancs.

Détermination :
L'adulte est facile à reconnaître.

Espèces proches :
En France métropolitaine, Spilarctia lutea est caractéristique.

Période d’observation :
Les adultes s'observent de mi-mars à mi-mai.

Biologie-éthologie :
L'espèce a une à deux générations par an selon l'altitude et la latitude. Les adultes sont actifs de nuit. Polyphages, les chenilles se nourrissent de diverses plantes : Taraxacum spp., Rubus spp., Plantago spp, etc. L'espèce hiverne au stade de chenille.

Biogéographique et écologie :

Trans-Paléarctique, l'espèce est présente dans tous les pays d'Europe, excepté le sud de l'Espagne, l'Islande et les régions boréales. Hors d'Europe, elle est largement distribuée, du Proche-Orient à la Sibérie méridionale, en Mongolie, au nord-est de la Chine, dans l'est de la Russie, en Corée, et au Japon. Ubiquiste, l'Écaille Lièvre s'observe dans de nombreux milieux ouverts ou semi-forestiers mésophiles à hygrophiles. L'espèce s'observe de l'étage collinéen à montagnard.

D'après :

Ligue suisse pour la protection de la nature (L.S.P.N.), 2005. Les Papillons et leurs biotopes. Espèces. Dangers qui les menacent. Protection. L.S.P.N. Pro Natura, Bâle, volume 3, 916 pp.
Witt T-H. & Ronkay L., 2011. Lymantriinae-Arctiinae, including phylogeny and check list of the quadrifid Noctuidea of Europe. Noctuidae. Entomological Press Soro, Danemark, volume 13, 448 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Arctia lubricipeda auct. non (Linnaeus, 1758)
Phalaena lubricipeda lutea Hufnagel, 1766
Spilarctia luteum (Hufnagel, 1766)
Spilosoma lubricipeda auct. non (Linnaeus, 1758)
Spilosoma lutea (Hufnagel, 1766)
Spilosoma luteum (Hufnagel, 1766)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.