Amanite phalloïde

Amanita phalloides (Fr. : Fr.) Link

Ordre : Amanitales Famille : Amanitaceae Genre : Amanita

  • 15
    observations

  • 5
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille.

Variable, le pied pouvant aller de 5 à 20 cm de hauteur et le chapeau de 5 à 15 cm de diamètre.

Diagnose.

Le chapeau est d’abord ovoïde au sortir de l’œuf, puis devient progressivement convexe et étalé (il peut même parfois être très légèrement concave. La marge est non striée, régulière et entière. La cuticule est séparable, de couleur vert jaune à vert olive (pouvant être très pâle, voir blanche), elle est vergetée de fibrilles rayonnantes et est luisante à l’état sec et à peine visqueuse à l’humide. Les lames sont blanches, molles, libres, ventrues, inégales et serrées. Le pied fait 1 à 3 cm de diamètre, il est de couleur blanche et tigré de chinures concolores au chapeau. Il est pourvu d’un anneau blanc ou jaune verdâtre, fragile, strié sur le dessus. La volve est persistante, de couleur blanche ou verdâtre pâle, ample et membraneuse. La chair est blanche, épaisse et tendre, elle exhale une légère odeur de pétale de rose qui s’accentue avec l’âge ou la dessiccation.

Facilité d'identification.

Prendre des précautions, espèce mortellement toxique pour l’homme.

Confusions possibles.

Multiples, demander l’avis d’un expert.

Répartition générale.

Europe occidentale, Amérique du Nord, Australie, Tasmanie, Nouvelle-Zélande, Japon.

Habitat et biologie.

Espèce commune croissant principalement dans les bois de feuillus (chênaies, etc.) en fin d’été et automne.

D'après :
Courtecuisse, R. & Duhem, B. 2007. Guide des champignons de France et d'Europe. Delachaux et Niestlé, Paris. 476 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Agaricus bulbosus sensu Bull.
Agaricus insidiosus Letell., 1835
Agaricus phalloides Fr. : Fr.
Amanita bulbosa sensu auct.
Amanita insidiosa (Letell.) Bigeard & Guillemin
Amanita ochroleuca (Forquignon) Bigeard & Guillemin
Amanita phalloides var. ochroleuca Forquignon
Amanita verna var. ochroleuca (Forquignon) Quél.
Amanita virescens sensu Quél.
Amanitina phalloides (Fr. : Fr.) E.-J. Gilbert
Amanitopsis insidiosa (Letell.) Sacc.

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.