Pic cendré

Picus canus Gmelin, 1788

Classe : Aves Ordre : Piciformes Famille : Picidae Genre : Picus

  • 13
    observations

  • 8
    communes

  • 3
    sources

  • Première observation
    1986

  • Dernière observation
    2017
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conservatoire d'espaces naturels de Midi-Pyrénées (CEN MP) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 27-28 cm. Poids : 120 à 160 g.

Diagnose :
Pic de taille moyenne caractérisé par un dos vert, une tête à dominante grise avec seulement d’étroites moustaches noires. Seul le mâle porte une tache rouge à la tête, limitée au front. Le tambourinage, que l’on peut entendre principalement en mars et avril, est fait de longues séries, lentes, largement espacées. Le chant rappelle un rire de Pic vert (Picus viridis) descendant et plus flûté, un peu plaintif, au rythme lent. On peut l’entendre principalement de début mars à mi-mai.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
Le Pic cendré ne peut guère être confondu, en France, qu’avec le Pic vert dont le plumage présente des couleurs similaires. Le Pic cendré se différencie par l’absence de rouge à la nuque et de noir autour de l’œil. En vol, le croupion apparaît plus terne (vert grisâtre) que chez le Pic vert ; l’allure générale est plus fine. Le vol est moins onduleux et plus rapide.

Période d’observation :
Toute l’année, mais l’espèce se manifeste surtout au printemps.

Biologie-éthologie :
Le Pic cendré s’alimente en grande partie de fourmis. Plus forestier que le Pic vert, il est plus rarement observé au sol, et s’alimente en grande partie dans les arbres, probablement sous l’effet d’une certaine compétition entre les deux espèces. Il y recherche ses proies dans les fissures et cassures naturelles, à l’occasion dans les ouvertures pratiquées par d’autres pics, mais attaque rarement lui-même le bois.

Biogéographie et écologie :
Le Pic cendré est une espèce paléarctique, présente en Europe, en Sibérie centrale, et en Extrême-Orient. Son habitat principal est constitué par les forêts de feuillus, notamment hêtraies et chênaies, claires de préférence, mais présentant une importante diversité de structure.

Source : fiche descriptive, INPN
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
X10 : Bocages

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.