Herminie pointillée (L')

Macrochilo cribrumalis (Hübner, 1793)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Erebidae Sous-Famille : Herminiinae Genre : Macrochilo

  • 2
    observations

  • 2
    communes

  • 2
    sources

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Envergure : 20 - 26 mm.

Diagnose :
Couleur de fond des ailes blanchâtre-jaunâtre et saupoudrée d'écailles brunes. Aile antérieure pointue ; point discal marqué ; ligne post-discale réduite à de petites taches sombres diffuses qui ne sont pas toujours visibles à l'instar de la ligne submarginale matérialisée par de petits traits noirs. Aile postérieure parfois marquée de quelques taches submarginales près de l'angle anal et d'un petit point discal. Palpes développés.

Détermination :
L'adulte est assez simple à reconnaître.

Espèces proches :
En France métropolitaine, l'espèce peut être confondue avec d'autres espèces d'Herminiinae et de Crambidae. Néanmoins, le papillon est caractéristique et avec une bonne expertise il se détermine bien.

Période d’observation :
Les adultes volent de fin mai à début septembre.

Biologie-éthologie :
Macrochilo cribrumalis a 1 à 2 générations par an selon la latitude. L'adulte est nocturne. La chenille se nourrit de Carex spp, Juncus spp., Luzula spp. et de Phragmites australis.

Biogéographique et écologie :
Euro-sibérienne, l'Herminie pointillée est présente dans toute l'Europe tempérée du sud de l’Angleterre au Sud sibérien. En Europe méridionale, du nord-est de l'Espagne à la Grèce, l'espèce est très localisée. Paludicole, elle fréquente les marais et les prairies humides. Elle est présente aux étages planitiaire et collinéen.

D'après :
Fibiger M., Ronkay L., Yela J-L. & Zilli A., 2010. Rivulinae - Phytometrinae, and Micronoctuidae, including suplement to Noctuidae Europaeae vol 1-11. Noctuidae Europaeae. Entomological Press Soro, Danemark, volume 12, 451 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
C3 : Zones littorales des eaux de surface continentales
D : Tourbières hautes et bas-marais
E3 : Prairies humides et prairies humides saisonnières
E5 : Ourlets, clairières forestières et peuplements de grandes herbacées non graminoïdes
F9 : Fourrés ripicoles et des bas-marais

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Chytolita cribrumalis (Hübner, 1793)
Phalaena cribrumalis Hübner, 1793

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.