• 48
    observations

  • 25
    communes

  • 9
    sources

  • Première observation
    1978

  • Dernière observation
    2024
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - Habitants-bénévoles - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids : Envergure : ♂ 37 - 45 mm / ♀ 50 - 67 mm

Diagnose :
Le dessus des ailes antérieures est gris cendré à gris-noir avec une tonalité un peu brune ; lignes transversales légèrement ondulées au nombre de 3 (ligne basale peu visible chez la femelle) ; entre les deux lignes discales, le ♂ est souvent envahi par une suffusion gris-noire ; trait noir diffus légèrement courbe bien visible au verso de l'aile dans l'aire discale. Les ailes postérieures blanc-grisâtres possèdent une tache dans l'aire basale et une ligne diffuse grise dans l'aire postdiscale. Quelques individus ont une couleur uniformément gris-brun qui cache les motifs alaires du recto des antérieures.

Détermination : L'adulte est assez simple à reconnaître.

Espèces proches :
Calliteara pudibunda est caractéristique.

Période d’observation : Les adultes sont observés de fin avril à début juillet (août).

Biologie-éthologie :
Espèce univoltine avec une 2ème génération partielle. L'imago a une activité nocturne. La ♀ pond ses œufs par plaques sur l'écorce de la plante hôte. Les chenilles sont polyphages et elles mangent les feuilles de nombreux arbres et arbustes : Fagus spp., Quercus spp., Betula spp., Malus spp., Acer spp., Alnus glutinosa, Carpinus betulus, Rosa spp., Rubus spp., etc. Au cours des premiers stades, les chenilles très légères et pourvues de longs poils se laissent porter par le vent pour se disperser dans le feuillage alentour. Ce sont les chrysalides qui hivernent.

Biogéographique et écologie :
Eurasiatique, la Pudibonde est distribuée du nord de la péninsule ibérique aux îles britanniques, puis à travers tous les pays européens à l'exception des territoires nordiques, Turquie, Caucase, la Perse, l'Afghanistan jusqu’à l'extrême est de la Russie et le Japon. La Pudibonde vit dans de nombreux milieux boisés et préforestiers. En France, cette espèce commune s'observe de l'étage collinéen à subalpin.

Références :
Ligue suisse pour la protection de la nature (L.S.P.N.), 2005. Les Papillons et leurs biotopes. Espèces. Dangers qui les menacent. Protection. L.S.P.N. Pro Natura, Bâle, volume 3, 916 pp.
Witt, T.J. & L.Ronkay, 2011: Lymantriinae and Arctiinae - Including phylogeny and check list of the Quadrifid Noctuoidea of Europe. Noctuidae Europaeae Volume 13: 1-448 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
FB : Plantations d'arbustes
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
X11 : Grands parcs
X22 : Petits jardins non domestiques des centres-villes
X23 : Grands jardins non domestiques

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Bombyx juglandis Hübner, 1803
Dasychira pudibunda (Linnaeus, 1758)
Elkeneria pudibunda (Linnaeus, 1758)
Orgya juglandis (Hübner, 1803)
Orgya pudibunda (Linnaeus, 1758)
Phalaena pudibunda Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.