Cyphostethus tristriatus (Fabricius, 1787)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Acanthosomatidae Sous-Famille : Acanthosomatinae Genre : Cyphostethus
Chargement...

  • 5 observations

  • 5 communes

  • 3 observateurs

  • 5 organismes

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2023

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Chéreau Loïc - Lepertel Nicole

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 3 Observations
    Part d'aide à la prospection : 60.00 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 40.00 %

    Fiche organisme
  • Habitants-bénévoles
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 20.00 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 20.00 %

    Fiche organisme
  • Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL)
    Participation à 1 Observation
    Part d'aide à la prospection : 20.00 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Taille : 7 – 11 mm.

Diagnose :
Petite punaise en losange géométrique, avec la tête, le pronotum et le scutellum verts et les ailes antérieures (cories) avec des motifs en chevrons de couleur marron-rose caractéristiques. Le premier article de ses antennes ne dépasse pas le bord de sa tête.

Détermination : Simple

Espèces proches :
C’est la seule espèce d’Acanthosomatidae qui possède des motifs en chevrons de couleur marron-rose sur les cories avec le premier article antennaire ne dépassant pas le bord de la tête. C’est également la seule espèce de cette famille à être associée spécifiquement aux genévriers et certains cyprès.

Période d’observation : Mars à octobre mais parfois aussi observée pendant l’hiver.

Biologie-éthologie :
Cette espèce pique pour se nourrir les baies de plusieurs espèces de genévriers. Elle fréquente donc beaucoup plus les arbres à baies femelles que les arbres mâles sans baie. Depuis les années 2000, on l’observe aussi sur les cyprès ornementaux et les thuyas introduits dans les jardins. On la trouve parfois aussi sur les pins. Ses motifs cryptiques de couleur lui assurent un camouflage disruptif étonnant et très efficace dans le feuillage épineux d’un genévrier.

Biogéographie et écologie :
C’est une espèce ouest paléarctique qui ne dépasse pas l’Ouzbékistan à l’est et qui atteint 60° de latitude nord en Suède. Elle apprécie les milieux ouverts relativement secs, les landes où poussent des genévriers isolés et bien exposés au soleil. Elle est assez commune dans ces biotopes et les genévriers qui portent des baies mûres violettes sont les plus propices à son développement et peuvent regrouper des dizaines d’individus sur un même arbre.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cimex tristriatus Fabricius, 1787 |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.