Chargement...

  • 14 observations

  • 3 communes

  • 9 observateurs

  • 3 organismes

  • Première observation
    1999

  • Dernière observation
    2023

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc & Géoparc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données et sur les partenaires

Anonymisé - Cherpitel Thomas - Chéreau Loïc - Claisse Mathieu - Courtial Cyril - Devogel Pierre - Fouillet Philippe - Maury-caudal Tristan - Petillon Julien

Avertissement : Seul les producteurs et les fournisseurs renseignés dans la base de données sont affichés ci-dessous. Si plusieurs organismes ont contribués à un même jeu de données, ils auront une part égale d'aide à la prospection. Les pourcentages affichés ne sont par conséquent pas cumulables entre eux.

  • PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine
    Participation à 14 Observations
    Part d'aide à la prospection : 100.00 %

    Fiche organisme
  • GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA)
    Participation à 12 Observations
    Part d'aide à la prospection : 85.71 %

    Fiche organisme
  • Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO)
    Participation à 2 Observations
    Part d'aide à la prospection : 14.29 %

    Fiche organisme

Informations espèce

Distribution mondiale :
toute l’Europe, Afrique du Nord

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - ♀ : 4-6 mm, ♂ : 3-4 mm.

C’est une petite espèce aux deux paires de pattes antérieures beaucoup plus longues que les autres. La couleur générale est dans les tons bruns. On peutreconnaître le genre à la présence de soies spatulées, c’est-à-dire, plus larges à leurs extrémités qu’à leurs bases. On a dénombré 18 espèces d’ Ozyptila en France, leur identification nécessite l’observation des pièces génitales.

Milieux colonisés :
Milieux de végétation herbacée dense : pelouses, landes, steppes, sous-bois. L’espèce se trouve plutôt à l’ombre mais dans des milieux chauds. Elle semble coloniser des milieux stables et non récemment remaniés.

Chasse :
Elle chasse à l’affût au sol, le long des lignes de passage, mais monte aussi dans la végétation. Sa période d’activité est mal définie car, dans la végétation, on la trouve aussi bien le jour que la nuit.

Développement, cycle :
On observe des adultes des deux sexes toute l’année, avec deux maxima d’abondance l’un au début du printemps, l’autre en fin d’été. Le cycle est annuel. La ♀ construit un cocon au sol ou dans la végétation basse. De vingt à quarante œufs sont enfermés dans de la soie épaisse blanche. La ♀ reste sur la ponte, les pattes étendues, jusqu’à ce que les jeunes sortent.

Source : fiche descriptive, INPN

Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

© INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition actuelle dans le monde

Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aranea atomaria Panzer, 1800 | Oxyptila atomaria (Panzer, 1801) |

Observations mensuelles

Avertissement : Les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.