Syrphe du groseillier

Syrphus ribesii (Linnaeus, 1758)

Classe : Insecta Ordre : Diptera Famille : Syrphidae Sous-Famille : Syrphinae Tribu : Syrphini Genre : Syrphus

  • 75
    observations

  • 16
    communes

  • 9
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2023
Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - CPIE Mayenne - Bas-Maine - Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - Habitants-bénévoles - LUTRAND Christophe - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille :
Moyenne, 9 à 12mm.

Diagnose :
Tête noire et jaune avec les yeux nus, au dessus des antennes on trouve la lunule qui est jaune puis le front est noir brillant et est ensuite recouvert d'une large pruinosité grise. Le thorax est sombre et pruineux sur toute sa surface. Le dessus du deuxième segment abdominal est orné de deux taches jaunes et les suivants d'une large bande jaune. Le dessous de l'abdomen est pratiquement entièrement jaune mais très souvent ponctué de petites marques noires médianes et latérales peu délimitées. Les fémurs postérieurs des femelles sont le plus souvent entièrement jaunes tandis que ceux des mâles sont noirs sur environ les deux tiers de leur longueur.

Facilité d'identification :
Difficile détermination à la loupe binoculaire recommandée.

Confusions possibles :
Confusion possible avec toutes les autres espèces du genre Syrphus mais aussi certains Epistrophe.

Période de vol :
Les adultes sont visibles d'avril jusqu'à la mi novembre avec des pics d'abondance en mai et en août.

Répartition générale :
Espèce présente dans toute l'Europe puis vers l'est en Russie et sur la côte pacifique jusqu'au Japon. Présent également en Alaska et dans une large partie de l'Amérique du Nord.

Habitat et biologie :
Espèce commune et anthropophile présente dans les jardins et les parcs, les vergers et une large variété de paysages agricoles. On la retrouve également dans la plupart des forêts de feuillus et de conifères. Les larves se nourrissent nourrissent de pucerons dans la strate herbacée y compris dans les cultures.

Speight, M.C.D. (2020) Species accounts of European Syrphidae, 2020. Syrph the Net, the database of European Syrphidae (Diptera), vol. 104, 314 pp., Syrph the Net publications, Dublin.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Musca ribesii Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.