Leiopus nebulosus (Linnaeus, 1758)

Classe : Hexapoda Ordre : Coleoptera Famille : Cerambycidae Sous-Famille : Lamiinae Tribu : Acanthocinini Genre : Leiopus

  • 3
    observations

  • 2
    communes

  • 4
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2019
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 5 – 10 mm

Diagnose :
Petit longicorne de coloration générale noirâtre, recouvert d’une pilosité grisâtre et roussâtre. Pronotum à épines latérales bien développées, dirigées vers l’arrière. Élytres subovalaires, convexes, très fortement ponctués à la base, à coloration grisâtre irrégulière, parsemés de taches et de points bruns ou noirâtres.

Détermination :
très délicate.

Espèces proches :
Confusion possible avec les autres espèces du genre, tout particulièrement L. linnei dont elle se distingue par le bord postérieur du dernier segment abdominal de la femelle frangé d’une très fine et courte pubescence, et 8ème tergite du mâle recouvert d’une courte et très fine pubescence couchée, garnissant tout le bord postérieur, sauf une aire médiane plus ou moins dénudée et brillante.

Période d’observation :
Les adultes sont actifs de mai à août.

Biologie-éthologie :
La larve, très polyphage, attaque les branches et branchettes mortes de diverses essences feuillues : noyer, peuplier, noisetier, charme, aulne, saule, bouleau, érable, hêtre, tilleul, orme, châtaignier, chêne, arbres fruitiers. Cité occasionnellement des conifères en décomposition (épicéa, sapin). Le cycle évolutif est d’un à deux ans.

Biogéographie et écologie :
Espèce à large répartition ouest-paléarctique. Son habitat est constitué de nombreux milieux boisés.

 D’après :

:
- Berger, P. 2012. Coléoptères Cerambycidae de la faune de France continentale et de Corse - Actualisation de l'ouvrage d'André Villiers, 1978. Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, supplément tome XXI, 664 p.
- Touroult, J., Cima, V., Bouyon, H., Hanot, C., Horellou, A., Brustel, H., 2019 – Longicornes de France Atlas préliminaire (Coleoptera : Cerambycidae & Vesperidae). Supplément au bulletin d’ACOREP – France, Paris. 176 p.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cerambyx nebulosus Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.