Capricorne nébuleux

Leiopus nebulosus (Linnaeus, 1758)

Classe : Insecta Ordre : Coleoptera Famille : Cerambycidae Sous-Famille : Lamiinae Tribu : Acanthocinini Genre : Leiopus

  • 3
    observations

  • 2
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2019
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - DELCLOY Cédric - LUTRAND Christophe - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 5 – 10 mm

Diagnose :
Petit longicorne de coloration générale noirâtre, recouvert d’une pilosité grisâtre et roussâtre. Pronotum à épines latérales bien développées, dirigées vers l’arrière. Élytres subovalaires, convexes, très fortement ponctués à la base, à coloration grisâtre irrégulière, parsemés de taches et de points bruns ou noirâtres.

Détermination :
très délicate.

Espèces proches :
Confusion possible avec les autres espèces du genre, tout particulièrement L. linnei dont elle se distingue par le bord postérieur du dernier segment abdominal de la ♀ frangé d’une très fine et courte pubescence, et 8ème tergite du ♂ recouvert d’une courte et très fine pubescence couchée, garnissant tout le bord postérieur, sauf une aire médiane plus ou moins dénudée et brillante.

Période d’observation :
Les adultes sont actifs de mai à août.

Biologie-éthologie :
La larve, très polyphage, attaque les branches et branchettes mortes de diverses essences feuillues : noyer, peuplier, noisetier, charme, aulne, saule, bouleau, érable, hêtre, tilleul, orme, châtaignier, chêne, arbres fruitiers. Cité occasionnellement des conifères en décomposition (épicéa, sapin). Le cycle évolutif est d’un à deux ans.

Biogéographie et écologie :
Espèce à large répartition ouest-paléarctique. Son habitat est constitué de nombreux milieux boisés.

 D’après :

:
- Berger, P. 2012. Coléoptères Cerambycidae de la faune de France continentale et de Corse - Actualisation de l'ouvrage d'André Villiers, 1978. Revue de l’Association Roussillonnaise d’Entomologie, supplément tome XXI, 664 p.
- Touroult, J., Cima, V., Bouyon, H., Hanot, C., Horellou, A., Brustel, H., 2019 – Longicornes de France Atlas préliminaire (Coleoptera : Cerambycidae & Vesperidae). Supplément au bulletin d’ACOREP – France, Paris. 176 p.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cerambyx nebulosus Linnaeus, 1758

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.