Azuré de la Faucille (L')

Cupido alcetas (Hoffmannsegg, 1804)

Classe : Insecta Ordre : Lepidoptera Famille : Lycaenidae Sous-Famille : Polyommatinae Tribu : Polyommatini Genre : Cupido

  • 20
    observations

  • 10
    communes

  • 6
    sources

  • Première observation
    2010

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Biotope - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - PNR et géoparc mondial UNESCO Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille :
Adulte :19 - 24 mm

Diagnose:
Papillon de petite taille et de couleur bleu violacé sur le dessus du ♂ et brun sombre chez la femelle.Le dessous est gris clair avec une série de points noirs cerclés de blanc. Il possède une queue discrète sur le bas de l’aile postérieure avec parfois une petite tâche orangé. La chenille est de couleur verte avec de poils clairs et fins.

Détermination:
L'adulte est moyennement difficile à reconnaître.

Espèces proches :
Confusion possible avec l’Azuré du trèfle qui possède des tâches submarginales oranges toujours présentes et bien visibles.

Période d’observation :
L’adulte est visible d’avril à septembre selon les régions.

Biologie-éthologie:
En France, l’Argus de la faucille réalise deux générations par an. La chenille se nourrit des feuilles de la Luzerne lupuline ou Minette. On la trouve parfois sur d’autres légumineuses. Les mâles adultes font preuve de comportements territoriaux et occupent un perchoir dans l’attente d’une femelle.

Biogéographie et écologie :
Cette espèce est présente d’Europe méridionale jusqu’en Asie mineure et au sud de la Sibérie. Elle privilégie les milieux bien ensoleillés comme les pelouses sèches et les prairies. On la trouve du niveau de la mer jusqu’à 1500 m d’altitude.

D’après :

Lafranchis,T., Jutzeler, D., Guilloson, J.-Y., Kan, P., Kan, B. 2015. La vie des papillons. Editions Diatheo. Montpellier. 751 pp.

Lafranchis,T. 2016. Papillons de France. Editions Diatheo. Montpellier.351 pp.

Source : fiche descriptive, INPN
E1 : Pelouses sèches
E5 : Ourlets, clairières forestières et peuplements de grandes herbacées non graminoïdes

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS 2012), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cupido alcetas alcetas (Hoffmannsegg, 1804)
Cupido alcetas dilutior (Verity, 1934)
Everes alcetas (Hoffmannsegg, 1804)
Everes alcetas alcetas (Hoffmannsegg, 1804)
Everes alcetas dilutior Verity, 1934
Everes coretas (Hoffmannsegg, 1804)
Everes coretas (Ochsenheimer, 1808)
Lycaena coretas (Ochsenheimer, 1808)
Papilio alcetas Hoffmannsegg, 1804
Papilio alsus Denis & Schiffermüller, 1775
Papilio coretas Ochsenheimer, 1808
Papilio tiresias Hübner, 1800

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.