Zélote noir de Latreille

Zelotes latreillei (Simon, 1878)

Classe : Arachnida Ordre : Araneae Famille : Gnaphosidae Genre : Zelotes

  • 41
    observations

  • 5
    communes

  • 5
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2020
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - Muséum national d'Histoire naturelle (MNHN) - PNR Normandie-Maine - Société Limousine d'Étude des Mollusques

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Distribution mondiale :
toute l’Europe

Caractères distinctifs, espèces :
Taille - femelle : 6-9 mm, mâle : 5-7 mm.

Les yeux sont très brillants. Le corps est noir avec l’épigyne et les plaques pulmonaires brunes. Les pattes sont noires avec les tarses souvent bruns. Lemâle possède un petit scutum. Il y a une quarantaine d’espèces de Zelotes présentes en France et une douzaine dans des genres très proches ( Drassyllus, Urozelotes, Trachyzelotes). La coloration des pattes permet de distinguer quelques groupes d’espèces mais seule l’observation des pièces génitales permet l’identification à l’espèce.

Milieux colonisés :
L’espèce colonise de milieux de végétation ouverte moyennement humides.

Chasse :
Il chasse la nuit et se réfugie le jour sous des pierres sans filer de loge de repos. Il est observé actif le jour, se déplaçant rapidement.

Développement, cycle :
Les adultes sont présents au printemps et en été. Le cycle est annuel au Sud de la France, partiellement sur deux ans au Nord. Les mâles apparaissant au printemps et en fin d’été. Une loge de soie est filée pour la ponte. Elle est cachée sous une pierre, une écorce. La femelle enferme ses œufs dans un cocon lenticulaire constitué de plusieurs couches de soie. Elle intègre souvent à l'enveloppe externe des éléments étrangers: fibres végétales, sable, terre, excréments. Cette enveloppe est polie à l'aide des chélicères, la couleur du cocon achevé est souvent rose ou rougeâtre. La ponte est assez abondante (60-80 œufs).

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Aucun synonyme pour ce taxon

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.