Peribalus strictus vernalis (Wolff, 1804)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Carpocorini Genre : Peribalus Espèce : Peribalus strictus

  • 33
    observations

  • 17
    communes

  • 10
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    2024
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Bureau ENS (Conseil départemental de l'Orne) - Bureaux d'études & consultants - CPIE Collines normandes - Conservatoire d'espaces naturels des Pays de la Loire (CEN PDL) - DELCLOY Cédric - GRoupe d'ETude des Invertébrés Armoricains (GRETIA) - LUTRAND Christophe - PNR Normandie-Maine - Peter Stallegger (Consultant Environnement)

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 8 – 10,5 mm

Diagnose :
Petite punaise de couleur marron foncé. Les bords latéraux de son pronotum sont concaves et bordés d’une ligne blanche fine. Ses articles antennaires III sont aussi longs que les II, et les articles I, II et III ont une coloration jaune-orangé relativement homogène, articles IV et V pourvus d’un anneau noir en leur centre. Elle a le clypéus (nez) enclos par les jugas (joues). Son scutellum n’est pas ponctué jusqu’à l’apex et laisse donc une tache claire à son extrémité.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
On la distingue des Holcostethus qui sont proches mais qui n’ont pas le clypéus enclos par les jugas. Proche de Peribalus strictus strictus qui n’a pas d’anneau noir sur les articles antennaires IV et V, et dont le scutellum est ponctué presque jusqu’à son apex ne laissant pas une tache claire apparaitre.

Période d’observation :
Mars à novembre, avec un pic principal en mai et un autre en août.

Biologie-éthologie :
Espèce polyphage se nourrissant de nombreuses espèces d’arbustes et plantes herbacées, appartenant aux Scrophulariacées (molènes), Adoxacées (sureaux), Astéracées, Rosacées (arbres fruitiers du genre Prunus, ronces), crucifères, légumineuses, et ombellifères.

Biogéographie et écologie :
Elle a une distribution eurosibérienne, présente à travers toute l’Asie centrale jusqu’en Sibérie orientale. Elle est absente de la zone méditerranéenne sauf dans les secteurs frais d'altitude (étage supraméditerranéen). Elle est très commune jusqu’à 1 850 m, dans une variété de milieux ensoleillés, plutôt humides : lisières forestières (chênaies claires et autres feuillus), landes, pelouses, prairies, friches, marais, tourbières, bords de rivières boisés, jardins, bordures des cultures.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cimex vernalis Wolff, 1804
Holcostethus strictus vernalis (Wolff, 1804)
Holcostethus vernalis (Wolff, 1804)
Peribalus vernalis (Wolff, 1804)

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.