• 127
    observations

  • 13
    communes

  • 6
    sources

  • Première observation
    1899

  • Dernière observation
    2022
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - CPIE Collines normandes - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - Groupe Mammalogique Normand (GMN) - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Biologie :
Le petit rhinolophe est une chauve-souris de petite taille qui possède un pelage gris-brun avec un ventre plutôt gris à gris-blanc. Au repos et en hibernation, le petit rhinolophe s'enveloppe de ses ailes, ne laissant apparaître que son museau en forme de fer à cheval qui lui vaut son nom de « petit fer à cheval ». Il émet des ultrasons par les narines à une fréquence très élevée dépassant les 100 kHz.

Écologie :
C’est une espèce sédentaire dont les gîtes de reproduction sont situés à quelques dizaines de kilomètres des gîtes d'hibernation. En hiver, elle hiberne dans les milieux souterrains (mines, cavités, caves, anciennes champignonnières...). En période de reproduction, le petit rhinolophe est présent dans les combles et les greniers de bâtiments situés dans des secteurs bocagers ou de cultures extensives, proches d‘espaces boisés dont il exploite les lisières pour la chasse.

Répartition et protection :
L’espèce est rare en France et en danger sur le territoire du Parc. Les principaux sites connus sont situés aux extrémités est et ouest du territoire. Trois colonies de reproduction sont connues, elles sont en marge de massifs forestiers (Lande Pourrie, Perseigne et Sillé). Les sites d'hibernation sont mieux connus et plus nombreux (17 au total) bien qu'ils n'accueillent que peu d'individus. Cette espèce est protégée et bénéficie d'un plan de conservation animé par le PNR.

Source : Parc Normandie-Maine
E5 : Ourlets, clairières forestières et peuplements de grandes herbacées non graminoïdes
FA : Haies
G1 : Forêts de feuillus caducifoliés
G4 : Formations mixtes d'espèces caducifoliées et de conifères
H1 : Grottes, systèmes de grottes, passages et plans d'eau souterrains terrestres
J2 : Constructions à faible densité

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Rhinolophus alpinus
Rhinolophus anomalus
Rhinolophus bifer
Rhinolophus bihastatus
Rhinolophus eggenhoffner
Rhinolophus helvetica
Rhinolophus hipposideros hipposideros
Rhinolophus kisnyresiensis
Rhinolophus majori
Rhinolophus minutus
Rhinolophus moravicus
Rhinolophus pallidus
Rhinolophus phasma
Rhinolophus trogophilus
Rhinolophus vespa

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.