Fauvette pitchou

Sylvia undata (Boddaert, 1783)

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Sylviidae Genre : Sylvia

  • 16
    observations

  • 5
    communes

  • 4
    sources

  • Première observation
    1980

  • Dernière observation
    2004
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - Conseil départemental de l'Orne - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille/poids :
Longueur totale : 12 à 14 cm. Poids : 8 à 10 g.

Diagnose :
La Fauvette pitchou est un petit sylviidé qui s'entend plus qu'il ne se voit. En toutes saisons, son cri est le meilleur indice de présence. Le mâle présente un plumage à coloration plus vive que celui de la femelle adulte et des jeunes. Le dos est gris foncé, la gorge, la poitrine et les flancs sont rouge vineux et la gorge est pointillée de blanc. Les adultes ont le cercle orbitaire rouge mais il est plus intense chez le mâle. La femelle a le dos gris brunâtre et le ventre est de couleur lie-de-vin mat.

Détermination :
Simple. Facile sur photo.

Espèces proches :
En Méditerranée, la Fauvette passerinette Sylvia cantillans est semblable mais possède une moustache blanche et une queue plus courte. En Corse, la Fauvette sarde Sylvia sarda qui partage le même habitat présente une poitrine d'un gris uniforme.

Période d’observation :
Toute l’année.

Biologie-éthologie :
Les mâles reprennent leur activité vocale en février. Cette dernière peut se prolonger jusqu’en juillet, des chants étant émis presque toute l’année, sauf en période de mue. Le mâle construit plusieurs ébauches de nid dont l’une est sélectionnée par la femelle. Le couple achève alors la construction du nid. La première ponte, de trois à cinq œufs, est généralement déposée en avril. Une seconde ponte intervient en juin ou juillet.

Biogéographie et écologie :
Classée dans le type faunique méditerranéen, la Fauvette pitchou occupe le pourtour méditerranéen et la façade atlantique jusqu'au sud de la Grande-Bretagne.
Dans le Midi, elle habite les fruticées denses et basses (inférieures à 2 m) de natures variées (maquis de chêne kermès, garrigues à cistes, etc.). En-dehors de la zone méditerranéenne, elle trouve une structure de végétation qui lui convient dans les landes d'ajoncs et de bruyères.

Source : fiche descriptive, INPN
F4 : Landes arbustives tempérées
G3 : Forêts de conifères
G5 : Alignements d'arbres, petits bois anthropiques, boisements récemment abattus, stades initiaux de boisements et taillis

Source : Habitat(s) lié(s) au taxon - Habref (EUNIS), INPN

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Curruca undata (Boddaert, 1783)
Motacilla undata Boddaert, 1783

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.