Carpocoris pudicus (Poda, 1761)

Classe : Insecta Ordre : Hemiptera Famille : Pentatomidae Sous-Famille : Pentatominae Tribu : Carpocorini Genre : Carpocoris

  • 2
    observations

  • 2
    communes

  • 3
    sources

  • Première observation
    1988

  • Dernière observation
    1992
Association Faune & Flore de l'Orne (AFFO) - DELCLOY Cédric - PNR Normandie-Maine

Cartographie issue du Parc Normandie-Maine - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes sur le territoire du Parc : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives. En savoir plus sur les données : | et sur les partenaires : .

Informations sur l'espèce

Taille : 10,5 – 14 mm

Diagnose :
Punaise arrondie dont la couleur varie du brunâtre, au rougeâtre à l’orangé. Les angles huméraux de son pronotum sont arrondis et marqués chacun d’une tache noire. Son abdomen est moins large que le pronotum. Ses articles antennaires III sont plus courts que les II et les articles II à V sont noirs. Les bords latéraux du scutellum sont marqués par une échancrure nette et profonde au milieu.

Détermination : Moyennement difficile.

Espèces proches :
Se distingue de Carpocoris purpureipennis par son encoche médiane des bords latéraux du scutellum caractéristique de C. pudicus, ainsi que ses angles huméraux émoussés du pronotum peu saillants.

Période d’observation :
Fin avril à septembre, avec un pic important en juillet.

Biologie-éthologie :
Espèce polyphage qui se nourrit sur de nombreuses familles végétales, dont des Asteracées, des ombellifères et des graminées, appartenant à plus de 35 genres. La distribution de C. pudicus est donc reliée plus aux conditions climatiques qu'à la distribution de ses plantes hôtes.

Biogéographie et écologie :
Espèce répandue en Europe orientale, Caucase et Moyen-Orient. Absente en Grande-Bretagne. Présente uniquement au nord de l’Espagne. Elle atteint 1 600 m d'altitude dans le sud. Dans des milieux ensoleillés, chauds et secs : pelouses et prairies sèches, zones rocailleuses et sablonneuses, garrigues, friches, bords des chemins et des cultures, bois clairs, jardins. Elle est commune en région méditerranéenne sans toutefois vivre sur la ceinture littorale. Au nord du domaine méditerranéen, elle se raréfie, probablement en raison de ses exigences écologiques et climatiques. Dans les localités du sud-ouest et du nord-est, elle devient extrêmement localisée et rare.

Source : fiche descriptive, INPN
Non renseigné pour le moment

Répartition actuelle en France métropolitaine

Cartographie issue de l'INPN - Avertissement : les données visualisables reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau national : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Répartition mondiale actuelle

Cartographie issue du GBIF (2021) - Avertissement : les données visualisables sont issues d'une recherche du taxon dans la base du GBIF : ce résultat peut être imparfait. Ces données reflètent l'état d'avancement des connaissances et/ou la disponibilité des données existantes au niveau mondial : elles ne peuvent en aucun cas être considérées comme exhaustives.

Cimex pudicus Poda, 1761

Observations mensuelles

Avertissement : les observations sans date précise peuvent être enregistrées à la date du 01/01. La fréquence des observations au mois de janvier ne reflète donc pas nécessairement la réalité.